AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Faits divers…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Mer 18 Juil - 7:14

Faits divers
Escroquerie : Il promet du travail aux futurs enseignants contre quatre mille dinars

Les agents de la police judiciaire relevant du commissariat de Bab Souika ont arrêté récemment un homme impliqué dans une affaire d’escroquerie. Il proposait à ses victimes des postes d’instituteurs moyennant quatre mille dinars l’intervention.

Tunis - Le Quotidien

Décrocher un diplôme universitaire n’est pas de nos jours synonyme d’embauche. Il faut faire, en effet, ses preuves en passant concours sur concours pour espérer avoir un poste.
C’est ainsi que ce père originaire de Siliana s’est fait avoir par un escroc qui lui a promis d'intervenir au profit de ses deux filles et les recruter en tant qu’institutrices.
Tout a commencé le jour où la victime était venue déposer des demandes d’emploi auprès des services concernés du ministère de l'Education et de la formation.
Le hasard a fait en sorte qu’il tombe sur un énergumène qui s’est approché de lui en lui oposant de l’aider.
La victime lui fit part de ses soucis et lui confia qu’il était prêt à tout pour faire embaucher ses deux filles. Ces deux dernières ont réussi à décrocher un diplôme universitaire et attendent d’être recrutées en tant qu’institutrices.
C’est, alors que l’énergumène lui a fait savoir qu’il avait des connaissances bien placées au sein du ministère et qu’il pouvait ainsi intervenir pour trouver du travail à ses deux filles.
Dans la foulée, il l’a informé que le contrat de travail coûte quatre mille dinars.
Seulement, l’argent ne sera remis qu’une fois la décision de désignation signée par les services compétents.
Ainsi, les deux hommes se sont séparés avant que la victime ne reçoive quelques jours plus tard un appel téléphonique, émanant de notre escroc qui l’a informé que l’une de ses deux filles a été désignée en tant qu’institutrice dans une école de base sise à La Manouba.
La victime ramena alors avec lui quatre mille dinars qu’il remit à l’escroc. Ce dernier lui donna en contrepartie une photocopie d’une décision de recrutement.
L’original, lui a-t-il dit, a été envoyé à la Direction régionale de l’enseignement de La Manouba.
Deux semaines plus tard la victime fut contactée une seconde fois par l’escroc.
Cette fois-ci, il prétend que sa deuxième fille a été désigné dans une école de Siliana.
Rebelote, le père remit quatre mille dinars contre une photocopie d’une deuxième décision de recrutement.
Depuis, aucun contact, n’a eu lieu entre les deux hommes. La victime a eu, entre temps, l’idée d’aller vérifier auprès des deux Directions régionales de l’enseignement si ses deux filles ont été réellement recrutées. Coup de théâtre, on l’informa que la date de recrutement des enseignants n’a même pas été fixée.
Sachant qu’il a été victime d’une escroquerie, le malheureux père est allé porter plainte.
Les auxiliaires de la justice ont décidé alors de piéger l’escroc. Ils ont demandé à la victime de l’appeler, soi-disant pour le remercier.
Le moment venu, les agents sont intervenus et l’ont arrêté avant de l’embarquer au poste.
Après avoir été interrogé, il a avoué les faits. Les auxiliaires de la justice ont saisi dans une valise diplomatique qu’il portait avec lui plusieurs autres décisions de recrutement portant une signature officielle falsifiée.
Il a été inculpé d’escroquerie et de faux et usage de faux.
Il a été par ailleurs écroué en attendant d’être traduit devant la justice.


H.M.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Quotidien 2003
Conception & Réalisation Links Web Agency http://www.links.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Mer 18 Juil - 20:49

Société mercredi 18 juillet 2007
Fait divers

15 ans de prison pour enlèvement d'un enfant

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a examiné dernièrement une affaire d'enlèvement d'un petit enfant, dont nous avons relaté les faits sur nos colonnes et dans laquelle est impliqué un jeune homme.
Il ressort des faits que la plaignante mariée à un Italien, s'est aperçue de le disparition de son jeune garçon. Elle conclut qu'un individu a certainement profité d'un moment d'inattention pour l'amadouer et l'enlever.
Selon les dires de la mère, il devait faire l'objet d'une rançon puisque son mari est un étranger.
Folle de douleur, elle informa les policiers de la disparition de son fils, et une enquête a été ouverte.
Les doutes ont convergé rapidement vers un jeune homme qui séjournait chez la mère. Fortement soupçonné, il a été arrêté et les policiers délivrèrent l'enfant.
Lors de l'interrogatoire, l'inculpé a présenté une autre version des faits. Il souligna qu'il avait noué connaissance avec la plaignante et après une longue histoire d'amour, la femme découvrit qu'elle était enceinte. Elle demanda alors à son chevalier servant de l'épouser, mais ce dernier refusa, acceptant seulement de donner son nom au bébé. Après quelque temps, la femme a fait la connaissance d'une autre personne de nationalité italienne, avec laquelle elle a convolé en justes noces sans pour autant rompre avec son amant. Mieux même, elle l'a présenté à son mari comme étant son propre frère.
Un jour elle décida d'émigrer avec son mari en Italie. C'est alors qu'elle choisit d'accorder la paternité de l'enfant à son époux étranger. Ce qui n'a pas plu à l'amant qui décida d'enlever l'enfant.
A l'audience, il comparut sous le chef d'accusation d'enlèvement d'enfant.
Les résultats de l'analyse de l'ADN ont montré, par ailleurs, que l'accusé est bel est bien le père du petit enfant. L'avocate souligna que la plaignante a monté ce scénario afin que son mari puisse être convaincu de ses bonnes intentions.
Après délibérations, il a été condamné à 15 ans de prison ferme.


Lamia CHERIF
DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Jeu 26 Juil - 7:17

Société mercredi 25 juillet 2007


faits divers...
Le violeur court toujours


Tunis -Le-Temps - Les faits dans cette affaire remontent au 7 octobre de l'année dernière, jour où une jeune fille se présente au poste de police de Soliman, pour déposer une plainte de viol contre un jeune, qui, selon ses déclarations, l'a surprise sur le chemin de son travail, pour l'obliger par la menace et la violence à se donner à lui.

Brandissant un couteau, poursuit-t-elle, il l'avait contrainte à le suivre dans un endroit isolé de la région de Chrifet où il l'attacha à l'aide d'un fil de fer au tronc d'un arbre, pour l'empêcher de fuir, et après avoir assouvi ses vils instincts il la libéra et se volatilisa dans la nature.

Les agents de la brigade criminelle de la région, ont pu, suite aux signalements donnés par la victime, arrêter le forcené. Celui-ci nia énergiquement avoir procédé à une quelconque menace ou violence à l'égard de la jeune fille qui l'avait fréquenté pendant quelque temps, de son propre gré, dans une maison qu'il avait squattée pour la cause. Il lui avait même promis le mariage et devant le tribunal, il réitéra cette intention prouvant sa bonne foi. Le tribunal l'avait, pour cette raison, libéré afin de lui permettre d'accomplir les formalités du mariage, dont entre autres, l'obtention de l'accord du tuteur légal de la jeune fille mineure. Cependant il ne donna plus signe de vie, et à la dernière audience il était absent à l'appel.

Le tribunal, le considérant en état de fuite, le condamna par défaut à un an d'emprisonnement.

DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Société dimanche 29 juillet 2007   Lun 30 Juil - 7:14

Société dimanche 29 juillet 2007

Faits divers...
Le toxicomane finalement pris au piège


Le délinquant aux multiples facettes est finalement tombé dans le piège. Après avoir bourlingué à travers différentes régions du pays, il préféra faire relâche dans la région de Jebel Lahmar.

Bien entendu, il avait sévi, comme le font les malfaiteurs de son acabit, là où il est passé. Il a vécu de rapines et commis de nombreuses affaires de drogue qui lui ont valu des avis de recherche délivrés par les districts de police.

Finalement, il a comparu devant les magistrats pour répondre de ce délit.

Un jour, l'attention d'une ronde de police fut attirée par le comportement bizarre d'un individu qui, à la vue des agents de l'ordre, a essayé de prendre la fuite. Bien qu'étant motorisé, il fut rattrapé par les policiers qui, en le fouillant trouvèrent sur lui une grande quantité de " zatla ", en plaques. Emmené au poste de police et pressé de questions, il reconnut qu'il s'approvisionnait de cette drogue auprès d'un dealer qui écoulait cette dernière à des prix abordables. Il avoua encore qu'il avait fait connaissance avec le dealer dans un pays maghrébin.

L'accusé a comparu devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis pour détention, consommation et écoulement de produits stupéfiants.

A l'audience, il demanda la clémence du tribunal, reconnaissant seulement la consommation et niant le commerce. Il souligna qu'il n'a jamais eu l'intention d'écouler les produits qu'il utilisait.

Sur ce, son avocat demanda à la cour les circonstances atténuantes pour la consommation et sollicita le juge d'écarter l'accusation d'écoulement de stupéfiants parce que rien ne le justifie, ni ne le prouve à travers les pièces du dossier.

Malgré son repentir, le toxicomane n'échappa pas à la sentence.

Le tribunal, après délibérations, l'a condamné à 8 ans de prison.


Lamia CHERIF
DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Faits divers...   Dim 26 Aoû - 21:54

dimanche 26 août 2007
Faits divers...
Un jeunot appâté par une intrigante

Le jeune homme fut de prime abord épris de cette dame élégante et bien distinguée qui le rencontra dans une des rues piétonne de la capitale. Prenant son courage à deux mains, le cœur battant et la gorge sèche

il l'invita à prendre un rafraîchissement au café du coin et ce ne fut pas de refus de la part de cette dame qui se montra bien courtoise. Là il se permit de faire plus ample connaissance et la jeune dame se présenta en tant qu'enseignante dans une école pas loin du quartier où ils se sont rencontrés et le jeune homme comprit également qu'elle était célibataire et libre.

Les contacts se sont multipliés depuis, et il finit par lui proposer le mariage. La jeune femme n'ayant pas d'empêchement, n'y voyait à priori aucun inconvénient.

Le jeune homme décida de ce fait de demander sa main , et en attendant, il l'invita chez lui en vue de discuter , autour d'un bon dîner, des préparatifs du mariages.

Le dernier acte de cette pièce dont la mise en scène était réalisée par cette jeune dame, eut lieu chez le jeune homme,qui était tout fier de lui montrer toutes les affaires qu'il préparait pour le nid conjugal et surtout les bijoux de valeur, destinés à sa future douce moitié. Celle-ci fit montre d'une joie ineffable.

Les rideaux tombèrent après le coup de théâtre, qui ébranla le jeune homme et le sortit brusquement de son rêve : après une petite sieste, le jeune homme était étonné de ne plus voir sa dulcinée. Il la chercha dans toute la maison, mais en vain. Elle ne répondait pas à ses appels. Brusquement, il cessa de l'appeler quand retournant à la chambre à coucher, il ne voyait plus les bijoux, qui étaient posés sur une petite table, quelque temps auparavant.

Il pensa tout s'abord à un cambriolage, au cours duquel sa fiancée aurait été attaquée.

Il sortit affolé et se dirigea vers le premier poste de police, et là en relatant sa mésaventure aux policiers , il comprit que c'était cette jeune dame qui l'a eu, et qu'il n'était pas sa seule victime.

Cette femme s'avéra être en effet, une femme intrigante, qui était de surcroît mariée et n'avait rien à avoir avec l'enseignante qu'elle prétendait être. En outre elle avait eu maille à partir avec la justice, ayant commis plusieurs escroqueries similaires.

Arrêtée, elle fut déférée au parquet, et comparut devant le juge d'instruction, qui décerna à son encontre un mandat de dépôt, en attendant d'être jugée.

Quant au jeune homme, prenant son mal en patience, il jura, désormais, de réfléchir plus d'une fois avant de décider de se marier, et de ne plus écouter uniquement son cœur, en négligeant la voix de la raison.


Ahmed YOUNES
DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Société dimanche 26 août 2007   Dim 26 Aoû - 22:02

Société dimanche 26 août 2007


Le charlatan pris au piège

Tunis -Le Temps - Le « Derviche » était à l'affût d'une dame en quête de trouver chaussure à son pied, craignant par là même de rater le coche, s'approchant de la ménopause, et voyant les années passer à une folle allure, alors qu'elle restait au même point.
Il savait exposer ses dons surnaturels, de manière à embobiner tous ceux qu'il abordait sans aucune hésitation, et n'avait jamais le trac.

Mais ce ne fut pas le cas avec la demoiselle qu'il interpella, alors qu'elle était sur le chemin de son domicile à El Menzah.

Certes, elle était préoccupée par ce problème et cherchait à se débarrasser de cette poisse qui la suivait depuis un bon moment. Ce fut la raison pour laquelle, elle tendit l'oreille au derviche, qui essaya de la convaincre qu'il avait des dons surnaturels pour remédier à la situation.

« Vous êtes possédée par un Djinn, lui lança-t-il !C'est lui qui vous tiens en quelque sorte en otage. C'est pour cette raison que vous ne pourrez jamais vous marier. C'est moi qui le chasserai, grâce aux dons surnaturels dont Dieu m'a dotés ».

La demoiselle l'écoutait avec attention. Elle eut comme un moment d'égarement. Mais brusquement elle se réveilla, en l'entendant lui dire : ' Venez chez moi à Radés, nous serons plus tranquilles et nous verrons comment on peut arranger tout ça !'

Réveillée de sa torpeur,elle comprit qu'elle allait être l'objet d'une escroquerie, surtout ayant remarqué que le charlatan fixait avec avidité les bijoux qu'elle portait.

Elle décida de lui donner la leçon de sa vie. Faisant mine d'accepter son offre , elle lui proposa de téléphoner à un chauffeur de taxi qu'elle connaissait, pour les accompagner à Radés, au domicile du « fakir ». Elle téléphona en même temps à une amie pour lui dire de venir avec le taximan , après l'avoir prévenu discrètement à l'avance, de la mise en scène consistant à faire croire au fakir qu'ils allaient tous chez lui. Mais sur le chemin de Radés le taximan s'arrêta, à la grande surprise devant le poste de police, où les agents l'accueillirent avec toutes les formalités dûes à un homme de sa trempe.

Il reconnut à l'enquête préliminaire, qu'il avait l'intention d'enlever les bijoux de la demoiselle.

Toutefois, et après son inculpation pour tentative de vol et escroquerie il se rétracta devant le tribunal, où il comparut dernièrement, déclarant qu'il était de bonne foi et qu'il n'avait aucune intention malveillante .

Le tribunal convaincu de sa culpabilité, le condamna après délibération, à un an d'emprisonnement
.

DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Mar 28 Aoû - 20:51

mardi 28 août 2007 قضايا المجتمع


وعدتهما بالسفـر إلى أوروبا ولهفت منهما الملايين

المتهمة كهلة مورطة في قضيتي تحيل ثبتت ادانتها فيهما ابتدائيا وقضي بسجنها مدة 4 اعوام لكنها طعنت في الحكـم الصادر ضدها بالاستئناف.

وبالرجوع للوقائع فإن المتضررين وهما طالبان جامعيان رغبا في الانقطاع عن الدراسة والالتحاق بالعمل في أوروبا وقد شاءت الصدف أن تعرفا على امرأة على مقربة من وكالة التعاون الفني

وتجاذبا معها اطراف الحديث ومن ثمة أخبراها برغبتهما في السفر بأية طريقة، فأعلمتهما أنها مقيمة ببلجيكا مع زوجها المجري وأوهمتهما أن بامكانها تقديم المساعدة لهما وتأمين عقدي عمل بمؤسسة جيدة فصدقا مزاعمها وتبادلا معها أرقام الهواتف.

ولما اتصلا بها بعد ذلك طلبت منهما المال مقابل التأشيرة والعقد، وفعلا سلمها كل واحد منهما ألفي دينار ليجدا نفسيهما بعد ذلك امام عملية تحيل حيث انقطعت المرأة عن كل اتصال بهما الا أن شكايتهما أوقفتها عند حدها.

وبعدما نجح رجال الشرطة في ايقافها لم تجد سبيل للانكار وخلال الطور الثاني من المحاكمة طلبت تأجيل محاكمتها لأن عائلتها تسعى للحصول على كتبي اسقاط من المتضررين فاستجاب المحكمة لطلبها.

قيزاني
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Jeu 30 Aoû - 7:24

mercredi 29 août 2007 قضايا المجتمع

خرّب جسد صديقه بالطعنات ومنع عنه سبل النجاة

يباشر أحد قضاة التحقيق بابتدائية بنزرت البحث في ملابسات جريمة قتل راح ضحيتها شاب في العقد الثالث من عمره.

وحسب وقائع القضية طبقا لما جاء بقرار ختم البحث فإن الجاني والمجني عليه تربط بينهما علاقة في مجال تربية الدواجن

وكان الضحية كفئا في هذا الميدان نظرا للتكوين الذي أجراه، وذلك ما أنجح المشروع، وبعد مرور فترة على تلك الشراكة قرر الضحية انهاءها والاستقلال عن صديقه، فتظاهر هذا الأخير بقبول الفكرة ولكن في باطنه أحس بخيبة كبيرة وقرر الانتقام من شريكه وظل يخطط للأمر الى أن استقر على فكرة يمكن أن تخلصه منه، حيث عرض عليه (شريكه) قضاء ليلة بمنزل تسوغه (شريكه) واعده للاحتفال بزفافه فلم يمانع وفي الجزء الاول من السهرة تناولا طعام العشاء ثم تحادثا الى أن غلب النعاس صاحب المنزل، وساعتها غادر الشقة وتوجه الى سيارته وجلب سكينا ثم عاد واجهز على صديقه بعدة طعنات ثم اغلق باب الغرفة بعدما فتح جهازي الراديو والتلفاز لكي لا يترك له سبيلا للنجاة أو طلب المعونة من الجيران، وحاول المسكين اشعار الاجوار ولكنه سقط وراء الباب وفارق الحياة، وفي نفس الليلة نجح رجال الشرطة في ايقاف الجاني.

وبعرضه علي باحث البداية اعترف وشخص جريمته ثم أحيل على قاضي التحقيق في انتظار محاكمته خلال السنة القضائية القادمة.

مفيدة

دار الصباح - شارع 7 نوفمبر 1987 - 1004 المنزه | الهاتف : 71.238.222 | الفاكس : 71.232.761 | البريد الالكتروني letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: خرّب ج&amp   Jeu 30 Aoû - 7:27

mercredi 29 août 2007 قضايا المجتمع


عنّفت أمّها من أجل «الزطلة»

المتهمة في هذه القضية فتاة في مقتبل العمر وهي من ذوات السوابق العدلية أحيلت مؤخرا على انظار هيئة محكمة الاستئناف بتونس لمقاضاتها في قضية استهلاك المخدرات وقضية عقوق.




وحسب الوقائع فإن المتهمة عمدت الى ضرب والدتها ضربا مبرحا بعدما رفضت تسليمها المال لشراء «الزطلة» لأنها أدمنت على استهلاكها. وبإحالتها على هيئة محكمة الدرجة الثانية أنكرت ضرب والدتها واعترفت باستهلاكها المخدرات

وبعد المفاوضة قضت المحكمة بسجنها مدة سنة و6 اشهر.

... وآخر أطرد والده من المنزل

كما أقدم شاب عاق آخر على طرد والده من المنزل فما كان من والده الا أن تقدم بشكاية ضده صرح فيها أن ابنه شتمه وطرده من منزله الذي أفنى عمره لانشائه والسبب في ذلك نهيه له عن مخالطة اصحاب السوء.

وبإيقاف الابن وإحالته على ابتدائية تونس انكر ما نسب اليه فقضت المحكمة بسجنه مدة سنه ونصف.

قيزاني

دار الصباح - شارع 7 نوفمبر 1987 - 1004 المنزه | الهاتف : 71.717.222 | الفاكس : 71.723.361 | البريد الالكتروني assabah@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Edition éléctonique du journal Tunisien Le Quotidien Samedi   Sam 1 Sep - 7:10

Edition éléctonique du journal Tunisien Le Quotidien Samedi 1 September 2007
Faits divers
Kasserine : Les assassins de Kader reconnaissent six autres crimes...

Les quatre tueurs de Kader, ce fiancé assassiné la semaine dernière, ont reconnu six autres braquages à main armée. Le butin est constitué de voitures, téléphones portables, d’argent et de bijoux...

Tunis — Le Quotidien


Les agents de la garde nationale relevant des unités d’élite ont réussi à arrêter les quatre tueurs de Kader. Interrogés, ces derniers ont reconnu six autres braquages.
Revenons, toutefois, aux faits. Tout a commencé, la semaine dernière après l’admission d’un jeune homme grièvement blessé à l’hôpital de Kasserine.
Une enquête a été ouverte. Il s’est avéré, alors, que la victime était au moment des faits accompagnée de sa fiancée. Le couple se dirigeait vers le domicile de la jeune fille lorsqu’ils furent attaqués par quatre énergumènes.
Les braqueurs s’en étaient pris à la jeune fille tentant de lui arracher ses bijoux. Son fiancé est alors intervenu pour venir en aide à sa future femme. Il reçut un coup de couteau au niveau du cou.
Perdant connaissance, la victime a été abandonnée sur place. Les agresseurs en avaient alors profité pour s’emparer de la jeune fille qui a été obligée de les suivre dans une forêt située à quelques encablures de la ville de Kasserine.
Elle fut libérée deux heures plus tard et s’est alors rendue au poste de police. Des recherches ont été entamées ayant abouti à la découverte du corps du fiancé qui a, malheureusement, succombé à ses blessures.
Entre temps, l’alerte a été donnée à propos de l’enlèvement, d’une autre jeune fille qui accompagnait, également, son fiancé à bord de sa voiture.
Des agresseurs les ont attaqués s’emparant du véhicule et de la jeune fille. Son fiancé, quant à lui, s’en est sorti avec des blessures légères.
L’affaire allait prendre, cependant, une autre tournure lorsque l’une des victimes avait réussi à reconnaître l’un des suspects et ce après avoir consulté l’archive photo de la police judiciaire.
Une unité d’élite relevant de la garde nationale a été, ensuite, chargée de l’enquête.
Après plusieurs jours d’investigations, les auxiliaires de la justice ont réussi à localiser l’endroit où se cachaient les quatre braqueurs.
Munis d’une commission rogatoire, les agents de l’ordre ont investi les lieux avant d’arrêter les quatre accusés.
Interrogés, ces derniers ont reconnu six autres braquages. Le butin est constitué de véhicules, d’argent, de téléphones portables et de bijoux.
L’enquête close, ils ont été écroués en attendant d’être traduits devant la justice.

HM

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Quotidien 2003
Conception & Réalisation Links Web Agency
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 3 Sep - 7:19

dimanche 02 septembre 2007 قضايا المجتمع
[size=18]قتلوا المراهق ودفنوه في ضيعة فلاحية[/size

أحيل مؤخرا على قاضي التحقيق بابتدائية الكاف متهمة وزوجها ليباشر تحرياته معهما في جريمة قتل راح ضحيتها مراهق لم يتجاوز سن الخامسة عشرة وقد كانت احدى الضيعات الفلاحية بالكاف مسرحا لأحداث هذه الجريمة النكراء حيث عمد الزوج بمساعدة زوجته وأشخاص اخرين




اخرين الى إزهاق روح المجني عليه الذي انتدبه للاعتناء بمواشيه ولكن يبدو أن خلافا حصل بينهما فقرر التخلص منه وذلك بقتله ودفنه في حقله واستغل تواجد المجني عليه بعيدا عن عائلته، وبعدما انتهى من فعلته واصل مباشرة حياته بشكل عادي جدا الى أن جاءت والدة الضحية تسأل عن ابنها الذي غاب عنها مدة طويلة وعندها اعلمها الفلاح الجاني بان ابنها انقطع عن العمل وغادر المكان وهو لا يعلم عنه شيئا، وعندها شكت الأم في الامر ونبأها قلبها الى أن هناك مكروها أصاب ابنها فقدمت شكاية الى وكالة الجمهورية بالكاف ومن ثمة باشر المحققون اجراء تحرياتهم في الامر وتوصلوا في النهاية الى كشف حقيقة مرعبة وهي أن المراهق مات مقتولا على يد الفلاح وزوجته والبعض من شركائه ممن ساعدوه على اتمام فعلته.

وقد تمكن رجال الشرطة من اخراج جثة الضحية.

وبعد انكشاف الحقيقة خرّ الجناة معترفين وتمت احالتهم على قاضي التحقيق بالكاف في تهم القتل العمد المسبوق بإضمار والمشاركة في ذلك.

مفيدة

mailto:assabah@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Lourde peine pour tentative de viol   Lun 3 Sep - 18:58

lundi 03 septembre 2007


Lourde peine pour tentative de viol

Le tribunal de première instance de Tunis a condamné deux individus à vingt et quatorze ans de prison pour avoir détourné à l'aide d'armes blanches une jeune fille afin d'abuser d'elle.




Les faits de cette affaire ont éclaté suite à une plainte déposée par une jeune fille, secrétaire médicale de son état, qui a informé les agents de la police judiciaire qu'elle venait d'être violée par deux individus.

Une enquête a été ouverte qui a abouti à l'arrestation des deux agresseurs. Interrogés, les deux accusés ont nié les faits avant de se rétracter et passer aux aveux. Il s'est avéré que les deux hommes ont remarqué qu'une jeune fille circulait seule. Ils ont décidé de l'attaquer avant de la menacer en l'obligeant d'acquiescer à leurs ordres. La seule solution pour elle était d'obtempérer à leurs ordres, surtout que l'un des deux accusés était armé d'un couteau. Ils l'ont emmenée dans une ferme agricole où ils ont tenté d'abuser d'elle à tour de rôle. Néanmoins, la jeune fille a fait preuve d'un grand courage puisqu'elle a réussi à résister aux deux hommes. Ces derniers ont alors usé de violence pour l'obliger à se donner à eux. La victime s'est mise alors à pousser des cris stridents, attirant l'attention des rares passants, jusqu'au moment où les malfrats de peur d'être découverts, se contentèrent de subtiliser le téléphone portable de la victime avant de prendre la fuite. Prenant son courage à deux mains, la victime s'est rendue au poste de police où elle a porté plainte, en donnant le signalement de ses deux agresseurs. Les auxiliaires de la justice ont ouvert une enquête qui a abouti à l'arrestation des accusés en un laps de temps très court. Après avoir été interrogés, ces derniers ont été traduits devant le tribunal de première instance de Tunis qui les a condamnés à vingt ans pour le premier accusé et quatorze ans de prison à son complice
.

Lamia CHERIF
DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 7 Sep - 8:54

jeudi 06 septembre 2007 قضايا المجتمع


في سليمان
قتلـوه بعـد حفـل الزفــاف
لقالمظنون فيهم وهم 3 شبان اعترفوا بالافعال المنسوبة اليهم واحيلوا على قاضي التحقيق ي مؤخرا شاب حتفه في اعقاب حفل زفاف وقد تمكن اعوان الامن بجهة سليمان من ايقاف بابتدائية قرمبالية ليباشر تحرياته معهم.

وحسب الوقائع فان المجني عليه شاب في العشرين من عمره وقد توجه ليلة الحادثة الى حفل زفاف صديقه وبوصوله رفقة قريبه ألفى 3 شبان كانت بينه وبينهم اغراض سابقة ولكن سرعان ما انتهى الخلاف وواصل المجني عليه متابعة الحفل الى ساعة متأخرة من الليل، ثم غادر العرس في اتجاه منزله وسلك مسلكا فلاحيا رفقة قريبه، وفي الاثناء فوجئ بالشبان الثلاثة يباغتونه من الخلف ثم اصابه احدهم بالة صلبة على رأسه سقط اثرها مغشيا عليه ثم ساعده رفيقاه على ضرب الضحية وركله ورفسه بالارجل الى ان فارق الحياة، وأما مرافقه فلم يفلح في الدفاع عنه، فعاد الى المنزل واخبر عائلته فتوجهوا الى حيث يوجد ابنهم الضحية وبحثوا عنه الى ان وجدوا جثته.

وباعلام السلطات الامنية اولى رجال الشرطة الاهمية اللازمة للامر وقاموا بتحرياتهم واوقفوا الجناة الواحد تلو الاخر.

وقد احيلوا على المحكمة في انتظار محاكمتهم.


مفيدة
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 7 Sep - 12:39


Merci de votre confiance!
Merci aussi pour votre visite et pour l'intérêt que
vous portez à mon forum de Gafsa la belle très touchés!

Je vous souhaitons une visite agréable! sans oublier mon livre d'Or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 7 Sep - 17:08

Société vendredi 07 septembre 2007


Le « prince charmant » n’était pas le mari rêvé de la belle internaute
Tunis-Le Temps: Khadija s'est présentée avec une rose entre les mains. C'est ainsi qu'elle devait se faire identifier par son nouvel ami dont elle a fait la connaissance sur Internet ... Depuis les surprises s'étaient succédé.

Entre midi et quatorze heures, Khadija ne quitte jamais son bureau. Elle préfère rester collée à l'écran de son ordinateur. Elle est devenue, en effet, accro de ces salons de discussion sur le net. D'ailleurs en un laps de temps très court, elle a fait la connaissance d'un nombre assez important de filles et de garçons.

A vrai dire, Khadija n'est pas son vrai prénom. Il s'agit tout simplement d'un pseudonyme. Seulement, elle fut obligée de divulguer sa véritable identité le jour où son amour pour le " chat " allait la conduire devant la justice.

Elle maîtrisait les différentes techniques du " chat ". Lorsqu'elle le veut, elle s'isole dans une piste pour discuter avec celui ou celle qu'elle avait choisi parmi les internautes participant au forum.

C'est ainsi qu'elle fit la connaissance de son nouvel ami. Selon ce qu'il lui disait, il s'agit d'un jeune homme âgé d'une trentaine d'années.

Il est cadre dans une société privée et gagne très bien sa vie. Il est célibataire à la recherche de l'âme sœur. Il est également très charmant.

Il aime la musique et le cinéma. On peut également deviner qu'il est un grand voyageur.

Khadija est comblée. Elle venait de tomber en effet sur le prince charmant.

Il faut dire qu'elle ne pouvait espérer mieux. Certes, elle est également très belle et elle a une très bonne situation.

Mais avoir un tel profil n'est pas toujours suffisant pour se marier à un homme qui a toutes ces qualités. Du coup, elle est impatiente de rencontrer son prince virtuel. Après une bonne période de réflexion les deux tourtereaux décident enfin de se rencontrer.

Alors pour se faire reconnaître Khadija a promis à son nouvel ami de porter une rose entre les mains et l'attendre à l'entrée de la gare de Tunis. c'est ce qu'elle fit ...

Et voilà qu'une voiture allait s'arrêter. Un homme très élégant ouvrit la portière et descendit. Après avoir hésité un moment, il avança vers Khadija. Avant même de la saluer, elle était sûre que c'était lui. Son cœur se mit à battre. N'est-elle pas devant une créature taillée dans le marbre et de surcroît d'une élégance parfaite ...

Cela dit, Khadija était également très belle. Une jeune fille moderne bien servie par la nature. Le couple choisit ainsi un café pour échanger les premières phrases synonymes d'une longue relation.

Les rendez-vous allaient se succéder. A chaque fois, elle découvrit de nouveaux détails sur la personnalité de son nouvel ami. Il faut dire que le prince charmant a bien caché son jeu. Il a tout programmé pour que Khadija soit convaincue qu'il fera un bon mari et ce avant de faire tomber le masque et montrer son vrai visage.

Finalement, le jour "j" arriva. Les deux amoureux purent ainsi convoler en justes noces. Ils s'installèrent dans une jolie maison. Ils disposèrent de tout le confort qu'un jeune couple peut espérer. Il manqua à Khadija une seule chose, à savoir consommer son mariage.

Son jeune mari n'arrivait pas à la satisfaire sur le lit conjugal. D'ailleurs, il n'avait rien pour assurer le minimum.

Du coup, elle s'est transformée en une boule de nerfs. Toujours déprimée, elle perdit de son charme. Son visage devint pâle. Elle se laissa faire et se négligea.

Et voilà qu'un beau jour, elle entra au bureau laissant valoir un épanouissement tel que ses collègues s'étaient mis à s'interroger sur ce changement.

L'explication ne tarda pas à venir. Quelque temps plus tard, on avait entendu que son mari l'a attrapée avec son amant en pleins ébats.

Elle fut arrêtée et condamnée à six mois de prison.(D'après Faits divers d'Afrique)

mailto:letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 7 Sep - 17:10

Merci de votre confiance!
Merci aussi pour votre visite et pour l'intérêt que
vous portez à mon forum de Gafsa la belle très touchés!
Je vous souhaitons une visite agréable! sans oublier mon livre d'Or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 10 Sep - 8:19

Société dimanche 09 septembre 2007

Faits divers...

Le poissonnier bourrait ses sardines avec de la drogue

Un poissonnier a comparu devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis pour détention consommation et trafic de produit stupéfiants.

Il possédait un étal dans un marché de la place et pour faire fortune, il n'a pas trouvé mieux que de farcir ses sardines avec de la drogue avant de les servir à ses clients toxicomanes.

C'était la dernière trouvaille des trafiquants qui croyaient ainsi échapper à la police. Le poissonnier bourrait ses sardines de haschisch pour les vendre ensuite à ses clients toxicomanes. Malheureusement pour lui, les agents sont parvenus à arrêter un consommateur de drogue qui leur a avoué le procédé. Sur le champ, ils se sont rendus sur les lieux pour arrêter le poissonnier en flagrant délit.

Un client s'est présenté pour acheter du poisson. Le marchand profita de l'occasion pour lui servir de la sardine qui contenait de la drogue. Cela permit l'ouverture d'une enquête qui a conduit les agents à arrêter le trafiquant et à saisir une importante quantité de drogue dissimulée à l'intérieur de différentes espèces de poissons.

L'inculpé a nié catégoriquement les faits, affirmant qu'il avait acheté les sardines en n'ayant aucune idée de ce qu'elles contenaient.

A l'audience après avoir recusé les accusations, il finit par avouer qu'il est un consommateur invétéré. Il a également déclaré que c'était le seul moyen efficace pour pouvoir écouler sa marchandise en cachant de petites doses de drogue à l'intérieur des sardines.

Inculpé de vente et de distribution d'une matière stupéfiante, il a comparu devant la chambre criminelle de tribunal de première instance de Tunis qui l'a condamné à 12 ans de prison ainsi qu'à une amende.

Interjetant appel, il a comparu une deuxième fois sollicitant la clémence de la cour qui appréciera.


Lamia CHERIF
"La Presse de Tunisie"
6, rue Ali Bach Hamba
1000-Tunis
Tél. (+216) 71 341 066
Fax (+216) 71 349 720
contact@lapresse.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Société lundi 10 septembre 2007   Mar 11 Sep - 9:04

Société lundi 10 septembre 2007


Enigmes Judiciaires
L'homme au long imperméable

Il était toujours seul, emmitouflé dans son long imperméable beige, qu'il portait presque toute l'année, à part la période d'été où il part en voyage pour rendre visite à son fils unique, installé depuis longtemps en Suisse.



Ce septuagénaire, avait en effet émigré pour aller travailler dans ce pays d'Europe, où il se maria et élit domicile pendant un bon bout de temps. Son fils issu du premier lit, était né à Genève où il avait grandi et fait ses études.

Cependant à la retraite, son père décida de retourner au pays avec sa mère. Celle-ci n'y vit aucun inconvénient, et suivit son mari, pour s'installer dans la villa luxueuse qu'il fit construire pour ses vieux jours, dans sa ville natale dans le Sahel tunisien. Quant au fils, il préféra rester en suisse, venant à peine de terminer ses études supérieures, et ayant trouvé un travail bien rémunéré.

Hélas, au bout de quelque cinq années, l'épouse décéda d'une méningite. L'époux resta alors tout seul dans sa villa. Le hasard a voulu qu'il retrouvât une ancienne amie, qu'il avait perdu de vue depuis longtemps.

Il la rencontra en ville, un jour où il faisait le marché . elle avait légèrement changé prenant quelques kilos en plus, ainsi que quelques rides. Mais elle gardait son teint de jeune fille d'antan. Il sut qu'elle devint veuve, et qu'elle n'avait jamais eu d'enfants.

Multipliant les contacts et les sorties avec elle, il finit par lui proposer le mariage et elle accepta sans hésiter. Les noces furent célébrées dans l'intimité, dans sa villa où il invita quelques cousins lointains ainsi que les quelques personnes qu'il connaissait, car il n'avait pas beaucoup d'amis. Toutefois, parmi les amis qu'avait invités son épouse, il y avait celui qui était un ami de son ex-époux. Il lui avait à un moment donné proposé le mariage, mais elle lui fit comprendre qu'elle déclinait sa demande. Lui garda-il rancune à cause de ce refus non motivé, d'autant plus qu'elle n'hésita pas à se marier par la suite ? toujours est-il, qu'il assista à son mariage et parut souriant et content pour elle, lorsqu'il vint la féliciter avec son mari, en lui serrant chaleureusement la main.

Au fil du temps, une certaine incompatibilité entre les deux époux devint de plus en plus évidente. Les scènes se multiplièrent, surtout lorsque son fils venait lui, rendre visite pendant les vacances. La situation s'envenima le jour où, elle lui demanda de mettre la villa en son nom.

" Et mon fils ? " lui dit-il sur un ton irrité.

-" Il n'en a pas besoin, puisqu'il est installé en Suisse, alors que moi je n'ai aucune ressource, et s'il t'arrivait de décéder, il me mettra dans la rue !

Mais son mari était catégorique et ne voulait point en démordre.

Un beau jour elle rencontra par hasard cet ami venu la féliciter le jour de son mariage. Elle lui raconta alors ses déboires, et commença à multiplier les contacts avec lui, finissant par devenir sa maîtresse. Elle le recevait au domicile conjugal, lorsque son mari partait en voyage en Suisse, pour voir son fils.

Petit à petit l'épouse prit l'habitude de rencontrer fréquemment son ami, ou plutôt son amant, même quand son mari n'était pas en voyage.

Cette relation adultérine finit par s'ébruiter, pour finir par être portée à la connaissance de celui-ci. Mais afin d'éviter le scandale, le mari préféra se taire. Il n'en dit pas mot à son épouse, qui croyait qu'il ignorait cet état de fait. `

Ayant des cousins lointains au nord -est du pays, elle commença à prétendre qu'elle voulait les visiter, à chaque fois qu'elle pensait s'absenter pour quelques jours avec son ami..

Cependant, la dernière fois où elle s'absenta, elle alla chez celui-ci, habitant à la banlieue nord.

Cependant elle ne donna plus signe de vie, et au bout de quelques jours , son mari alla alerter la police de cette absence qui l'inquiéta, surtout après s'être vainement enquis auprès des hôpitaux ainsi qu'auprès de ses soi-disant cousins.

Une semaine après, la police vint le chercher à son domicile, pour lui apprendre une mauvaise nouvelle : Sa femme était trouvée morte, ainsi que son ami, au domicile de celui-ci. Il était soupçonné également de les avoir assassinés.

Un témoin à charge, déclara en effet, qu'il avait vu un homme au long imperméable, quitter le domicile où ils ont été trouvés morts. Mais le problème était qu'il l'avait aperçu de dos. Il était catégorique cependant, sur la forme et la couleur de l'imperméable ressemblant au sien.

Le pauvre homme soutenait mordicus qu'il ne connaissait point le domicile de l'amant, bien qu'il reconnût avoir eu vent de cette relation adultérine.

Avait-il voulu se venger discrètement et sans faire de bruit ?

En tout état de cause sa culpabilité ne put être prouvée., car le témoignage n'était pas probant. D'autant plus opta finalement pour un cambriolage, la maison ayant été trouvée sens dessus dessous, et certains objets avaient disparu.

Mais était alors l'homme au long manteau ?
Ahmed YOUNES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Faits divers   Mer 12 Sep - 8:28


Faits divers
L’Ariana: Elle abandonne son mari pour son jeune amant

Après vingt ans de mariage, l’épouse a décidé de quitter le droit chemin et de commettre l’irréparable en trompant son mari...

Tunis-Le Quotidien


Cela fait vingt ans qu’ils sont ensemble. Ils ont eu deux enfants ? Jamais, ils n’ont eu le moindre différend. Bien au contraire, le bonheur et la joie étaient toujours là.
Malheureusement, subitement, l’épouse a changé. Elle n’était plus la même. Ses gestes, ses mouvements, ses paroles et ses réactions sont de plus en plus bizarres.
De plus en plus nerveuse et sur ses nerfs, elle ne supportait plus que son mari l’approche.
L’époux sombra, ainsi, dans une crise de doute et d’interrogations. Il passait des heures et des heures à réfléchir.
Dans la foulée, l’un des voisins décide de mettre fin à la souffrance du malheureux mari.
Il l’invita, alors, à prendre le café et lui dévoila au passage, un grand et grave secret.
Le voisin savait que l’épouse recevait un jeune homme chez elle. Malgré la gravité de cette information, le mari opta pour la sagesse, il décida de surveiller sa femme.
Laissant croire qu’il était parti travailler, l’époux a choisi un endroit bien caché afin de surveiller son domicile.
Trois jours passèrent sans qu’aucun incident suspect ne se produise. L’époux commença à perdre espoir. Le quatrième jour apporta la preuve inculpant sa femme.
En effet, un jeune homme s'est introduit à l’intérieur de la maison. La surprise n’empêcha par le mari de rester sage. Il patiente le temps qu’il faut avant de rejoindre cet étrange intrus.
Le bruit provenant de la chambre à coucher le motiva à presser les pas pour tomber finalement sur sa douce moitié en pleins ébats avec son jeune amant.
Il ferma la pièce à double tour avant d'aller alerter les agents de l’ordre.
Pris en flagrant délit, les deux amants ont été écroués en attendant d’être traduits devant la justice.

H.M.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Quotidien 2003
Conception & Réalisation Links Web Agency

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: samedi 15 septembre 2007 قضا&a   Dim 16 Sep - 9:33

samedi 15 septembre 2007 قضايا المجتمع


استعمل جواز سفر زوجته المتوفاة لتهجير شقيقته
مثل مؤخرا امام انظار الدوشقيقته لمحاكمتهما ائرة الجناحية بالمحكمة الابتدائية بالعاصمة شاب من اجل استعمال جواز سفر على ملك الغير.

وحسب الوقائع فقد توفيت زوجة المتهم وتركت له ابنتين ورغب في تهجير شقيقته فاستغل جواز سفر زوجته المتوفاة وقدمه لاعوان المراقبة الحدودية الذين تفطنوا للامر منذ الوهلة الاولى فألقي القبض عليهما واحيلا على انظار القضاء لمحاكمتهما.

وقد مثلا مؤخرا امام انظار الدائرة الجناحية بالمحكمة الابتدائية بالعاصمة وباستنطاقهما ذكرت المتهمة انها لم تسافر الى الخاج بل مرت من الباب الاول ثم من الباب الثاني وكانت محملة بابنة شقيقها والبالغة من العمر 3 اشهر وكان شقيقها ماسكا بابنته الثانية والتي لم تتجاوز 3 سنوات ثم نفت استعمال جواز سفر زوجة شقيقها المتهم الثاني للسفر به.
واقر المتهم الثاني باستعمال جواز سفر زوجته التي توفيت منذ فترة قصيرة لتمكين شقيقته من السفر بنفس الجواز ونفى علمها بالعملية مؤكدا ان الفكرة خطرت بباله آنيا.

وباعطاء الكلمة للدفاع اشار المحامي من بداية مرافعته الى الوضعية الاجتماعية لمنوبيه مشيرا الى ان منوبه مقيم وتوفيت زوجته اثناء ولادتها لابنتها الثانية واثناء عودته رافقته شقيقته وكانت نيتها مساعدته على حمل بنتين وتوديعه ولولوجها معه الى قاعة الرحيل استهل الامل وحاول تقديم جوازسفر زوجته وكانت شقيقته خالية الذهن ثم لاحظ ان منوبته الثانية طالبة جامعية وتمسك بعدم توفر سوء النية لديها. وطلب في حق منوبيه الحكم بعدم سماع الدعوى واحتياطيا ر الامكان.
واثر المفاوضة الحينية قضت المحكمة في شأنهما بالسجن مدة اربعة اشهر مع تأجيل التنفيذ وحذرتهما من مغبة العودة.


خليل
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: samedi 15 septembre 2007 قضا&a   Dim 16 Sep - 9:37

samedi 15 septembre 2007 قضايا المجتمع

فـي سوسـة
ادعوا الخبرة في استخراج الكنـوز ولهفوا أمواله


الرجل من البسطاء، حاز منزلا ساهم في بنائه بكل الطرق وأحاطه بحديقة وعمّره بزوجة وخمسة أطفال وساير سيل الايام دون طموحات الى أن لاحظ يوما تغيرات مختلفة بحديقه منزله.. وبعد يومين تفطن لوجود حفرة عميقة وعدة أدوات حفر ومصباحا حذو الحفرة..

فقرر القيام بمراقبة ليلية لاستجلاء الأمر ولم يمض وقت طويل حتى لاحظ اشخاصا يمرون امام المنزل ويتطلعون بصفة مريبة.. وحسب خطتهم المحكمة فبمجرد ان فتح الباب بادره ثلاثة اشخاص بالسلام والاعتذار عن تطاولهم على حرمة منزله بالحفر في الحديقة دون اذن منه راجين استرجاع ادواتهم التي تركوها.. وقبل سماع السؤال برز الجواب: «نحن من الخبراء في تتبع آثار الكنوز الثمينة التي خبأها اصحابها قبل مئات السنين ثم استحوذ بعض «أهل باسم الله» على تلك الكنوز وتملكوا بها.. ومن بين تلك الكنوز كنز يحوي كمية كبيرة من القطع الذهبية والجواهر الرفيعة دفنها أحد اثرياء التجار الفينيقيين اثناء احدى الحروب خوفا من السلب والنهب ولكنه وقع في الأسر، وتمكن «أهل باسم الله» من الاستحواذ على الكنز وصاروا يتوارثونه من جيل لآخر الى أن تمكنا بعد الابحاث الطويلة من معرفة مكانه حيث حديقة منزلك فعزمنا على استخراجه وشرعنا في الحفر وحين كدنا نصل الى الكنز تم اعلامنا من «طرفهم» أن الطلاسم مرصودة لشخص له خسمة أبناء مستعد لبذل جهده في الحفر.. فقررنا الكف عن مواصلة الحفر واسترجاع أدواتنا.

قصة منطقية الاحداث والنتائج.. والهدف!!

فهل نستطيع ايجاد شخص تتوفر فيه الشروط يقبل التعاون معنا لاستخراج هذا الكنز الذي لا يقدر بثمن ولمَ لا تكون أنت الشخص الموعود بالثروة؟ الأبناء موجودون والجهد متوفر فهل تعجز عن قليل من مصاريف البخور نحن نتكفل باحضاره.
فكر المسكين وطارت به أجنحة الخيال.. لمَ لا يكون هو صاحب الحظ السعيد.. وبدأ يدفع ويدفع على حساب قوته وقوت عياله.. فالهدف قريب.. لكن وقع اعلامه أن عملية الاستخراج ستتوقف مدة ذلك أن العائلة المستحوذة على الكنز وقع بينها خلاف.. واستمر المسكين يدفع وبعد جلسات ودفاعات ودفوعات واختبارات وردود قررت المحكمة «الجنية» نهائيا الافراج عن الكنز لفائدة صاحب الحديقة وتحميله تعويضا لفائدة المتضررين من «أهل باسم الله» يتمثل في ذبح أحد أبنائه على فم الحفرة في أجل لا يتجاوز ثلاثة ايام من تاريخه..
وارتفعت غشاوة الطمع والبلاهة عن المسكين .. وانقطع اصحاب الخبرة في استخراج الكنوز.. فقد جف ضرعه ويبس زرعه ولا شك أنهم يخططون لاصطياد متضرر آخر وبنفس القصة أو بغيرها.. لا يهم!!


محمد العجيلي
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 17 Sep - 19:32


Sports lundi 17 septembre 2007
Après CAB-CA :
Des scènes déplorables et inexcusables

[center][color=black][b]Le sommet « CAB-CA » qui a draîné la grande foule aurait du connaître un meilleur sort n'eut été la complaisance de l'homme en noir qui a dirigé la rencontre à sa guise, faisant fi des lois de l'international Board, distribuant à tort et à travers des cartons jaunes.
L'arbitre se distingua par ce coup franc imaginaire accordé aux visiteurs, pourtant contesté par le juge assistant Fethi Amina qui était plus près de l'action. Celui-ci, avait même fait signe auparavant aux joueurs de poursuivre le jeu. Ce qui a conféré, depuis, à la partie un caractère heurté. L'expulsion du défenseur Naili a atténué les contestations du public. Il s'en est suivi une situation chaotique aussi bien sur le terrain que sur les gradins et en dehors du stade : jets de pierres, des voitures endommagées, voire brûlées, une clinique saccagée et de nombreux blessés parmi lesquels le défenseur bizertin Seifallah Hosni . Tous ont été acheminés vers les urgences. Jamais la population de Bizerte n'a connu un climat aussi exécrable. Pourtant il ne s'agissait que d'un match de football. Il est bien dommage d'en arriver jusque là. Les conséquences s'annoncent d'ores et déjà catastrophiques sur le double plan sportif et matériel


Férid B.Belgacem : »Mieux vaudrait s'en passer »

Après le coup de sifflet final , Férid Ben Belgacem la mine défaite, devait déclarer sans pour autant rentrer dans les détails techniques du débat : « Si nos rencontres de football devaient prendre de telles tournures, il vaudrait mieux s'en passer. Le CAB a connu, la saison passée des situations pires et son public n'a jamais dépassé le seuil de la correction. S'il y a eu des dépassements aussi graves dans le comportement des spectateurs c'est qu'il y a des raisons. En effet l'arbitrage y est pour beaucoup ».


Larbi MDAISSI
DAR ASSABAH - Av. 7 novembre 1987 - 1004 El Menzah Tunisie | Tél 00216 71 238 222 | Fax 00 216 71 232 761 | Email : letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Société mardi 18 septembre 2007   Mer 19 Sep - 7:20

Société mardi 18 septembre 2007


Fille de joie d'abord, cartomancienne ensuite
Elle a quitté la campagne pour travailler en ville. Issue d'une famille pauvre qui gagnait sa vie grâce à l'élevage des bovins, elle n'a jamais mis les pieds à l'école.




Elle n'a jamais vraiment profité de son enfance. Au contraire, elle a commencé tôt, à son 6e printemps, à aider sa famille. Elle a été placée comme bonne à tout faire. Seul son père lui rendait visite à la fin du mois pour empocher le salaire qu'elle gagnait. Cinq années plus tard, ses employeurs ont quitté le pays pour se rendre dans un pays du Golfe.

La jeune fille a alors décidé de tourner définitivement le dos à la campagne abandonnant l'élevage des bovins. Elle est restée dans la capitale pour travailler dans une autre maison à Tunis. Une année plus tard, son père est décédé suite à un accident de la circulation. Après la période de deuil, sa mère, belle et encore jeune, a décidé à son tour de chercher un emploi. Les quelques dinars que rapportaient ses enfants, chaque fin de semaine ou de mois, ne suffisaient plus à garantir leurs besoins. La mère s'est ainsi retrouvée acculée à pratiquer le plus vieux métier du monde et sa fille à peine 16 ans, s'est rendu compte du changement du comportement de sa mère. Elle a même fini par savoir que sa mère était devenue une prostituée. Ce qui a amélioré sa situation au point qu'elle est parvenue à payer une avance pour l'achat d'un appartement. À 18 ans, la jeune fille a rejoint sa mère dans la débauche. D'un client à l'autre, elle amassait de l'argent. Elle rêvait elle aussi d'avoir son propre appartement.

Ne se suffisant plus de la prostitution, elle s'est adonnée au charlatanisme qui, selon elle, rapporte plus que la prostitution. Depuis, elle a changé de cap : de la vente de son corps au charlatanisme. D'une fille de joie, elle est devenue celle qui peut rendre tout le monde heureux en lui prédisant le plus beau des avenirs.

Grâce aux milliers de dinars récoltés rapidement, elle fit partie des gens aisés et elle acheta un appartement jouxtant celui de sa mère, un lot de terrain et deux voitures. Dernièrement, elle a conseillé un couple de profiter de son signe astrologique, en lui assurant qu'elle peut l'aider à figurer parmi les sélectionnés pour l'obtention d'un visa pour les Etats -Unis, en contrepartie de 5 mille dinars.

Le couple, ayant entrepris toutes les démarches administratives, n'a pas été sélectionné. Il a demandé, aussitôt, à la jeune fille de lui rendre son argent. Mais elle a refusé le poussant ainsi à déposer une plainte. Arrêtée, elle a nié le fait d'avoir escroqué le couple.

Le tribunal l'a condamnée à trois ans de prison ferme assortis d'une amende de mille dinars.


Lamia CHERIF
http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Jeu 20 Sep - 20:41

jeudi 20 septembre 2007 قضايا المجتمع


في: جريمة قتل بديبوزفيلالمحكمة تأذن بتأخير النظر في القضية بعد معاينة الحالة الصحية للمتهم

مثل اول امس امام انظار الدائرة الجنائية الثالثة بالمحكمة الابتدائية بالعاصمة شاب لمحاكمته في جريمة قتل نفس بشرية وبعد ان لاحظت المحكمة التعب عليه وبالتحرير عليه اكد ان حالته الصحية لا تسمح له بذلك واستجابت المحكمة لطلبه واخرت النظر في القضية الى جلسة لاحقة خلال شهر نوفمبر من هذه السنة.





وتعود وقائع القضية الى 18 جوان 2005 حيث تعرض شاب الى اعتداء بواسطة سكين بعد ان كان احتسى كمية من المشروبات الكحولية وتوفي بعد أربعة ايام متأثرا بالاصابات الدامية التي لحقته.


وحسب ما جاء على لسان المتهم الموقوف خلال التحقيق معه فان الهالك تسلم قارورتي جعة لما كان معه بالجبل المجاور القريب من ديبوزفيل وذلك عند نفاد الكمية وتعهد الهالك بتعويضهما عند الرجوع الى الحي لكن هذا الاخير مانع في ذلك بطريقة مستفزة مما دفعه الى التماسك معه وذكر ان بعض الحاضرين تدخلوا لفض الالتحام معه. ثم اكد انه تقابل في مناسبة ثانية مع الهالك الذي عانقه موهما اياه بمحاولة نسيان الماضي غير انه سدد له لكمة فأرجع بضربة مقصية وتمسك بعدم اصابته بسكين.

وقد وجهت للمتهم تهمة الاعتداء بالعنف الشديد بدون قصد القتل الناتج عنه الموت ولمتهم اخر لم يحضر بالجلسة تهمة حمل ومسك سلاح ابيض بدون رخصة ووجهت للاثنين تهمتي السكر الواضع واحداث الهرج والتشويش.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 24 Sep - 7:05

dimanche 23 septembre 2007

Liaison dangereuse

Tunis Le Temps - Le jeune homme qui habitait tout seul profita de l'occasion pour y amener une fille qui venait de fuguer de la maison de ses parents , acceptant de s'installer avec lui pour quelques jours, puisqu'elle a trouvé tout ce qui lui manquait et pouvait boire et manger à satiété et s'amuser à sa guise.




Les jours passèrent très vite, la jeune fille ayant passé dèja plus d'une année, habitant chez son hôte qui ne s'en lassa point.

" Et si on se mariait ? suggéra -elle au jeune homme. Cependant celui-ci fit montre d'une certaine réticence , prétextant qu'il attendait le moment opportun pour le faire.Elle se sentit vexée et humiliée, elle qui n'a jamais fait une telle proposition à quiconque avant lui.

Elle alla voir des amis à elle, dont deux jeunes filles avec lesquels elle mit au point un plan pour cambrioler la maison de celui qui lui offrit le logis et la nourriture.

Elle choisit le moment opportun, où le maître de céans était absent, pour parvenir avec ses amis à réaliser leur vile tâche.

A son retour, il fut stupéfait de voir la maison presque vide, plusieurs objets de valeur ayant disparu, dont trois sacs à bagages pleins de vêtements.

Il porta plainte contre la jeune fille qui cohabitait avec lui, et qui depuis l'événement a disparu de la circulation.

Mais elle n'ira pas , trop loin, ayant été vit arrêtée par la police.

Elle reconnut son forfait, déclarant qu'elle avait commis ce cambriolage pour se venger de celui qui l'a humiliée, après lui avoir donné beaucoup d'espoir.

Elle dénonça ses complices, dont ceux auxquelles elle a refilé une partie du butin.

L'avocat ne put que requérir les circonstances atténuantes pour ses clients et l'affaire a été mise en délibéré.


http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=8187
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faits divers…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faits divers…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faits divers belge...
» Faits divers comiques
» Aimer ce n'est pas seulement ..........PPS
» Les dangers des cracks, keygens en vidéo
» GIF faits par vous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sites à visiter-
Sauter vers: