AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Faits divers…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: في قضي&amp   Lun 29 Oct - 7:53

dimanche 28 octobre 2007 قضايا المجتمع


في قضية مخدرات بقرطاج:

عام سجنا وخطية بألفي دينار للمستهلك و15 عاما و9 آلاف دينار للمروج

في قضية باشرها اعوان الشرطة العدلية بقرطاج مثل مؤخرا شاب امام انظار الدائرة الجنائية بالمحكمة الابتدائية بالعاصمة لمحاكمته من اجل استهلاك مادة مخدرة مدرجة بالجدول «ب» وتورط معه صديق له احيل بحالة فرار وجهت له تهم الاستهلاك والمسك لغاية الاستهلاك والحيازة بنية الاتجار لنفس المادة. وقد ادانتهما المحكمة وقضت في شأن الاول بالسجن مدة عام واحد وبخطية مالية قدرها الفي دينار وفي حق الثاني 3 اعوام وخطية بألفي دينار بالنسبة للتهمة الاولى وعامين وألفي دينار في التهمة الثانية وعشرة اعوام و5أ.د في التهمة الثالثة.




وحسب الوقائع فانه عند التحرير على الشاب المذكور في جريمة الاعتداء على الاخلاق الحميدة تم الاشتباه في استهلاكه لمادة مخدرة فاخضع للتحليل البيولوجي وجاءت النتيجة ايجابية بنسبة 15تنغ/ملل.

وباستنطاق المتهم قدح في نتيجة الاختبار لوجود التباس ثم تمسك بعدم استهلاك اية مادة مخدرة من اي نوع كانت واقر بتحوله الى مركز الاسعاف الطبي بمنفلوري لاجراء تحليل على سوائله، وبمعارضته بنتيجة التحليل ذكر انه ركب في سيارة صديق له والمحال بحالة فرار والذي كان يدخن سيجارة واضاف انه استفسره عن رائحة كانت بالسجارة فاجابه انها مادة مخدرة.

وباعطاء الكلمة للدفاع اكدت المحامية على ان منوبها كان بتاريخ الواقعة 24 جانفي 2007 مرافقا لصديقه القادم من بلد اوروبي والذي دخن سيجارة بالسيارة اثر خروجهما من حانة بالضاحية الشمالية ثم تمسك بانكار منوبها مؤكدة على ان نسبة التركيز تؤكد تصريحاته واشارت الى وجود شك متمسكة بأن يتمتع به منوبه وطلبت في حقه الحكم بعدم سماع الدعوى.

محام ثان اشار الى انه ورد بملف القضية ان العينة اخذت قبل موعد الاحتفاظ بمنوبه وناقش وسائل الاثبات ثم اشار الى طلب اعادة الاختبار لتمسك منوبه بأن الزجاجة لم تكن حاملة لهويته واستبعد التهمة عن منوبه وطلب في حقه الحكم بعدم سماع الدعوى واحتياطيا اعادة اجراء الاختبار. وباعذاره طلب المتهم اخلاء سبيله واثر المفاوضة صرحت المحكمة بالحكم المشار اليه

http://www.assabah.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: قصر قف&amp   Lun 29 Oct - 8:05


قضايا وحوادث
قصر قفصة: تلميذ يطعن زميله في معركــــة


* قفصة «الشروق»:
طعن تلميذ أحد زملائه خلال معركة جدت عشية الأربعاء الماضي بين تلاميذ من مدرستين متجاورتين في قصر قفصة.
هذا ما اعترف به التلميذ المشبوه فيه مؤخرا أمام باحث البداية في انتظار الوصول إلى بقية المشاركين في المعركة وتحديد دور كل واحد منهم.
وحسب المعلومات الأولية المتوفرة فإنّ مجموعة من تلاميذ إحدى المدارس المهنية في قصر قفصة تحولت عشية الأربعاء الماضي إلى المدرسة الإعدادية المجاورة حيث استفزها بعض التلاميذ فحدثت مناوشة كلامية بين الطرفين أدت فيما بعد إلى تشابك بالأيدي وتبادل العنف ففر البعض وبقي أحدهم فالتفت حوله بعض التلاميذ وتداولوا على تعنيفه فاستلّ سكينا من جيبه بغية ترهيبهم ولوّح به في الهواء إلى أن أصاب أحد خصومه على مستوى جنبه فسقط يصرخ متألما.
وقع إعلام أعوان الأمن فهبّوا فورا إلى مكان الواقعة (القريب من مقرهم). وتولّوا تقديم الإسعافات الأولية للمتضرّر ونقله إلى المستشفى الجهوي بقفصة حيث تلقى رتقا بعديد الغرز ثم غادر المستشفى.
وتسنى في ظرف وجيز إيقاف التلميذ المعتدي فصرّح بأسباب الخلاف والاعتداء الحاصل بينه وبين المتضرّر على النحو السالف بسطه.
وقد وقع الاحتفاظ به رهن الإيقاف التحفظي ولا زالت الأبحاث متواصلة معه لمزيد معرفة الأسباب والدوافع الحقيقية للاعتداء والوصول إلى بقيّة أطراف المعركة وتحديد دور كلّ منهم.



* أبو رومايسة

http://www.alchourouk.com/detailarticle.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Société lundi 29 octobre 2007   Mar 30 Oct - 8:28

Société lundi 29 octobre 2007


Le voleur de la chicha
Tunis - Le Temps : C'est l'affaire d'un jeune homme qui au départ s'installa dans un café pour commander un narguilé. Quoi de plus légitime, surtout que les fumeurs de ce "machin" sont devenus de plus en plus nombreux au point de ne plus imaginer de cafés sans chicha.

C'est une mode qui persiste et qui n'est pas pour le moment prête à disparaître. Bien au contraire ! Fumer la chicha, devient le moyen de détente le plus en vogue chez les jeunes, et même les moins jeunes.

Le garçon de café spécialisé dans la préparation du narguilé travaille à la commande et d'habitude on pays après avoir consommé.

Il arrive qu'un client arrive à filer en douce sans payer, mais ce qui s'est passé dernièrement est une première, puisque le client arrivant à détourner l'attention du patron du café prit la fuite en emportant une chicha au passage.

Mais le garçon de café s'apercevant à temps du manège de l'énergumène courut dernière lui, et une vraie course poursuite s'engagea à travers les ruelles étroites de la médina, suscitant l'attention des passants et surtout des badauds qui ne quittèrent pas les lieux avant que le fuyard fût rattrapé par le garçon de café essouflé mais réussissant finalement à récupérer le narguilé aidé par quelques passants qui lui prêtèrent main-forte afin d'arrêter l'énergumène et le livrer aux agents de police, qui le placèrent en garde à vue le temps qu'il reprenne son souffle et ses esprits.


[b]
http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=9316
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
zaynouba



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Faits divers…   Mer 31 Oct - 1:29

Kamel a écrit:
P.E.U.R une histoire vrai

[color=white][b]Cette histoire est arrivé à un de mes amis ("Alterego" sur nofrag)
Il me l'a envoyé en un gros bloc descriptif, et je me suis proposé de le lui réécrire.
Voila donc ce que ça donne :


P.E.U.R, une histoire vraie.

Il était 19H15, et en cette saison froide, il faisait déjà nuit.
Ma mère m'avait demandé de lui apporter des échalotes, qui étaient entreposées dans la cave. La cave se divisait en 2 pièces reliées entre elles par une ouverture recouverte d'un rideau. Descendant l'escalier, je fus surpris par des rayons lumineux du fond de la cave, filtrés par le rideau, qui apparurent brusquement, sans aucune raison concrète. Il n'y avait qu'un interrupteur pour cette lumière, et il se situait dans cette pièce du fond. Personne n'avait pu allumer cette lumière, ma mère était à la cuisine et mon père n'était pas rentré.

Trop curieux de comprendre ce phénomène, j'entrepris d'aller y jeter un coup d'oeil. J'oubliai en activant machinalement l'interrupteur que l'ampoule de la première pièce était grillée depuis un mois. La traversée me semblait interminable, au fur et à mesure que je progressais parmi les murs en parpaings humides et les rayonnages de bouteilles, la peur me gagnait. Chaque bruit de mes pas sur le sol en terre me semblaient d'une lourdeur de plus en plus intense, et l'envie d'ouvrir ce rideau laissait progressivement place à une l'effroi de ce qui pourrait se trouver derrière...

Je tirai lentement le rideau.
Ce qui se trouvait derrière semblait tout droit sorti d'un cauchemar.
Au fond de la pièce, dans la pénombre de la réserve alimentaire, se trouvait un être penché en avant, dos à moi. Cet être mesurait 1 mètre 20, avait de longs cheveux rêches et noirs, et portait un vieux manteau rouge.

Sans raison, je m'approchais encore de ce qui s'apparentait être une petite fille, silencieusement, et au moment même ou je me rendis compte que mon ombre projetée me trahirai, elle se retourna à une vitesse hallucinante. Mon sang ne fit qu'un tour, il fallait que je quitte cet endroit immédiatement.

Mais à ce moment là, ma trop faible croyance pour le surnaturel me fit tout de suite redevenir terre-à-terre, et c'est dans un soulagement que je me rendis compte que ce n'était autre que la petite fille du voisin. Elle cherchait tout simplement son chaton qui était entré dans ma cave par la porte extérieur.

En la voyant repartir avec cette sale bête, je compris une chose : Fear, ça b]
[color:80cc=black:80cc]
Voici une histoire qui donne la chair de poule.... mais qui se termine bien lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7ikeyet.editboard.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Braquage pour 150 dinars: 6 anas!   Mer 31 Oct - 8:12

Société mardi 30 octobre 2007


Braquage pour 150 dinars: 6 anas!

Un jeune homme a comparu dernièrement devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis pour violences graves et port d'arme prohibée. Il a écopé de six ans de prison.


Les faits de cette affaire remontent au mois de mai de l'an 2006, quand la victime un chauffeur de taxi, s'apprêtait à fermer sa voiture pour rentrer chez lui, lorsqu'elle fut surprise par la présence d'un jeune homme armé d'un couteau.

Ce dernier, après l'avoir sommé de lui remettre la recette du jour, n'a pas hésité à lui asséner un coup au niveau du thorax avant de s'emparer de la somme de cent cinquante dinars. Laissant la victime agonisant, le malfrat avait quitté les lieux.

Des passants ayant retrouvé l'homme gisant dans une mare de sang, ont alerté les agents de police qui se sont rendus sur les lieux et ont fait transporter la victime dans un hôpital de la place où elle a été sauvée d'une mort certaine.

Une enquête fut ouverte, et le chauffeur de taxi a donné le signalement de son agresseur aux policiers qui ont réussi à l'arrêter. Déféré au parquet, l'accusé a passé aux aveux.

A l'audience, il a affirmé qu'il passait par une crise financière et que son père était malade et c'est pour cette raison qu'il a commis son forfait. Il a demandé la clémence de la cour.

Son avocat sollicita le juge de le faire bénéficier des circonstances atténuantes.

Cette requête n'a pas empêché la cour de prononcer son verdict condamnant l'accusé à six ans ferme de prison.


Lamia CHERIF
http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=9351
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Elle tue son mari en plein sommeil   Jeu 1 Nov - 8:35

Divers

OUED ELLIL
Elle tue son mari en plein sommeil




Personne ne croyait, ni les voisins ni les enfants, que cette mère, âgée de 57 ans allait tuer son mari de cette affreuse manière. C’est que, d’après les premières informations recueillies, la coupable serait irresponsable de ses actes, souffrant de troubles mentaux.
Ce drame a eu lieu dans la nuit du 8 octobre courant, dans la localité de Sanhaja, de la délégation de Oued Ellil, relevant du gouvernorat de la Manouba.
Et alors que le mari, dénommé Ahmed et âgé de 70 ans, dormait paisiblement, sa femme s’acharna sur lui, sans mobile apparent, lui assénant à la tête pas moins de cinq coups de hache dont elle s’était armée.
Selon ses fils, la mère, à ce moment-là n’était pas dans un état normal et même plus tard, car elle à ce jour, elle ne se rend pas compte de son acte.
Sa fille précise d’autre part, que sa mère ne chercha pas à cacher l’arme du crime mais la rangea tout simplement dans les toilettes.
Depuis, elle ne cessa de demander des nouvelles de son mari, n’étant pas consciente qu’elle l’avait tué elle-même.
Il semble que ce jour-là, en voyant son mari aiguiser la hache dont il se servait pour couper le bois afin de préparer du charbon, l’épouse avait cru qu’il allait en user pour l’agresser et elle la cacha pour le tuer plus tard en plein sommeil.
Bien qu’il fût gardé sous soins intensifs durant deux jours, à l’hôpital La Rabta, le mari succomba à ses graves blessures.
Quarante ans de mariage qui se terminent dramatiquement…


T.H
http://www.tunishebdo.com.tn/article.php?rid=6&id=30457
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Le dealer arrêté en flagrant délit   Ven 2 Nov - 19:14

Société vendredi 02 novembre 2007


Le dealer arrêté en flagrant délit

Effectuant une ronde de routine, les agents de police ont arrêté un jeune homme pris en flagrant délit de vente de drogue. L'accusé opérait dans une ruelle de la médina de Tunis où il donnait habituellement rendez-vous à ses clients.

Au moment des faits, les agents ont découvert sur lui 25 grammes de zatla certainement destinés à la vente puisque placés dans de petits sachets.

C'est suite à des informations qui leur sont parvenues quant à une éventuelle implication d'un individu dans un trafic de drogue que l'arrestation du dealer est devenue possible. Il a fallu une semaine d'investigations et de surveillance rapprochée pour le pincer et l'arrêter avant de le déférer au parquet.

Lors de l'interrogatoire, il affirma que la dose trouvée sur lui par les policiers était destinée à sa consommation personnelle.

Comparaissant devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, il a été condamné à 15 ans de prison et à 15 mille dinars d'amende.

Interjetant appel, il a comparu dernièrement devant la 13 e chambre criminelle pour répondre de son acte délictueux.

À l'audience, il nia s'adonner à la commercialisation de cette matière prohibée, avouant seulement la consommation.

Son avocat sollicita la cour d'abaisser la peine prononcée en première instance contre son client.

La cour rendra son verdict après les délibérations d'usage
.
L. CH
http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: محكوم &amp   Sam 3 Nov - 10:49

vendredi 02 novembre 2007 قضايا المجتمع
داخل أحد السجون
محكوم بـ35 سنة سجنا حاول قتل زميله لأنه حجب عنه رؤية التلفـزة


مثل أمام الدائرة الجنائية بمحكمة الاستئناف ببنزرت متهم موقوف لمقاضاته من اجل محاولة قتل نفس بشرية عمدا والاعتداء بالعنف الشديد الناجم عنه تشويه بالوجه وللاشارة فان المتهم محكوم عليه في قضية اخرى بـــ35 عاما.

داخل الزنزانة

الواقعة جدت داخل احدى الغرف بالسجن حيث وضع المتضرر على سريره لوحة خشبية تحجب عن المتهم رؤية التلفاز في السجن فتشاجر الاثنان وبلغت المعركة ذروتها حينها عمد المتهم إلى طعن المتضرر بواسطة (شيركو على مستوى صدره ثم وجه له طعنة ثانية على مستوى الوجه ونظرا لخطورة الأفعال فقد اتصل ناظر الغرفة بحراس السجن الذين فضوا النزاع وارجعوا الأمور إلى نصابها في حين فتح محضر بحث تحقيقي ووجهت إلى المتهم التهم المذكور اعلاه وكانت محكمة الدرجة الاولى قد ادانته وقضت بسجنه لمدة عام واعتبارا الافعال من قبيل العنف الشديد غير أنّ النيابة العمومية طعنت في الحكم وجاء في تعليلها أنّ المتهم أصر على قتل المتضرر عندما وجه الطعنة إلى القلب لذلك طلبت الترفيع في العقاب، وبوصول الملف إلى محكمة الدرجة الثانية رافع الدفاع عن منوبه والتمس من المحكمة التخفيف عليه في الحكم مراعاة لظروفه الاجتماعية خاصة انه قضي عقوبة سالبة للحرية طويلة المدى (35 سنة) ولولا الاستفزاز الذي تعرض له لحدث ما حدث وباعذار المتهم طلب التخفيف فقررت المحكمة حجز القضية للتصريح بالحكم بعد المفاوضة.


نبيل النفزي
http://www.assabah.com.tn/pop_article.php?ID_art=4501
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Meurtrier de sa femme coupable d'adultère   Dim 4 Nov - 8:18

Société samedi 03 novembre 2007


Meurtrier de sa femme coupable d'adultère
Il la tue à coups de gourdin


Les histoires d'adultère finissent dans la majorité des cas très mal, puisqu'elles se terminent le plus souvent en affaires criminelles. C'est le cas de cet époux, impliqué dans une affaire de meurtre et qui a écopé 15 ans de prison.

Les faits remontent au jour où ce dernier a été informé par l'un de ses voisins du comportement répréhensible de sa femme. Cette dernière a obtenu l'assentiment de son mari pour rendre visite à son père malade, mais au lieu d'accomplir ce devoir, elle alla à la rencontre de son amant pour passer avec lui des moments agréables. Cette information lui étant prévenue. Le fait d'avoir été informé de cette histoire, le mari devenait une autre personne, toutes ses habitudes, ses horaires, ses entrées et sorties à la maison sont changées ce qui lui causa un profond préjudicemoral. Le jour des faits le mari trompé a décidé de surveiller sa femme qui lui a demandé encore une fois l'autorisation de se rendre auprès de son père malade. Toutefois au lieu de se diriger vers la maison paternelle, elle a changé de direction pour rejoindre son amant. Quelques minutes plus tard, son mari lui emboîta le pas pour découvrir son manège. Armé d'un gros bâton, il fit irruption dans la villa. Sa femme sursauta. Elle était pâle, les yeux en dehors des orbites. Sans crier gare, et hors de lui, se déchaîna avec une violence inouïe sur elle, causant sa mort.

Poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation, il aura à croupir 15 ans en prison. Interjetant appel, il a comparu dernièrement devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, affirmant au juge qu'il n'avait pas l'intention de tuer sa femme, mais qu'il a réagi sous l'effet de la colère. Son avocat soutint sa thèse et sollicita la cour de reduire la peine prononcée en première instance. L'affaire a été mise en délibéré.


Lamia CHERIF
http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=9509
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Enigmes judiciaires   Lun 5 Nov - 22:51

Société lundi 05 novembre 2007


Enigmes judiciaires
Le mystère de la valise noire


"Silence s'il vous plaît ! Je vais finir par évacuer la salle si j'entends encore des réflexions déplacées. Respectons la solennité des lieux !"

Il faisait une chaleur insupportable dans la salle n°5, où se tenait l'audience de la chambre criminelle du tribunal de Tunis.






Le président, d'un embonpoint assez prononcé était emmitouflé dans sa toge noire, bordée de satin rouge, couleur destinée aux hauts magistrats et grands pontifes de la cour.

Incommodé par la chaleur, il avait enlevé sa toque qui lui couvrait la tête en la plaçant sur le pupitre derrière lequel il était assis ainsi que le reste des magistrats assesseurs. Il ne cessait de demander le silence, à cause d'un vacarme persistant qui l'empêchait de mener les débats dans le calme.

Il était en train de poser des questions précises à l'accusé, un jeune étudiant impliqué dans une affaire enchevêtrée et très délicate.

"Que faisait cette valise chez vous ?" lui dit le président.

-"A ma descente d'avion et avant d'arriver au contrôle de la police des frontières, un vieillard m'a abordé et m'a demandé de l'aider à prendre une des quatre valises se trouvant sur le chariot qu'il poussait avec peine".

-"Ensuite" ?

-"Eh bien quand le douanier m'a demandé d'ouvrir la valise en question, le vieillard a complètement disparu !".

-"Tiens donc ! il s'est peut-être volatilisé".

-"C'est la vérité, monsieur le président. Je l'ai cherché surtout, lorsqu'en ouvrant la valise, j'ai constaté avec stupeur qu'elle contenait des stupéfiants. Mais en vain !"

-"Comment avez-vous reconnu que c'était des stupéfiants ?".

-"C'était des petits sachets blancs tel qu'on en voit dans les films".

-"Vous vous êtes pris pour Belmondo, pour un moment. Mais revenu à la réalité, vous vous êtes rendu compte que vous étiez dans le pétrin".

-"Absolument, monsieur le président".

"Vous persistez donc à dire que c'est une valise qui ne vous appartient pas ?"

-"Oui monsieur le président"

-"On va voir ce que disent les témoins que nous allons appeler à la barre".

-"Sabry Ben Messaoud".

-"Présent, monsieur le président"

-"Dited je jure par Dieu de dire la vérité".

-"Je le jure".

-"Vous avez pris le même avion que l'accusé, que vous voyez actuellement à la barre ?".

-"Tout à fait, monsieur le président".

-"Vous maintenez votre déclaration devant la police, et persistez à dire que la valise lui appartient bel et bien ?".

-"Oui monsieur le président. Il avait la même valise à l'embarquement de l'aéroport d'Orly. J'étais juste derrière lui, à l'enregistrement des bagages".

-"C'est faux, monsieur le président. J'avais une valise marron. Elle porte encore le ticket d'embarquement avec les références de mon billet d'avion. Quant à la valise noire en question, elle ne portait aucun ticket ni aucune référence".

Et le président s'adressant au témoin :

-"Merci monsieur, vous pouvez aller vous rasseoir".

On va appeler le deuxième témoin :

-Mme Halima Ben Houcine !

-"Présente, monsieur le président !"

-"Jurez par Dieu le Tout Puissant de dire la vérité et rien que la vérité".

-"Je le jure !"

-"Vous connaissez l'accusé ?"

-"Bien sûr, monsieur le président, c'est mon neveu, je l'ai connu tout petit. Il est presque né devant moi !

Il avait à un moment donné, et avant d'aller en France pour faire des études, été mêlé à une affaire de stupéfiants, en tant que consommateur, je le précise bien.

Il avait passé une cure de désintoxication avant de quitter la Tunisie.

Ce n'est pas du tout un délinquant et il avait coupé court avec la drogue, pour toujours".

-"Et cette valise qu'on a trouvée en sa possession, et qui contenait de la cocaïne ?"

-"Mamma mia, de la cocaïne ?" jamais mon neveu n'a touché à ça. C'est sûrement pas sa valise. Cela dit je ne peux pas vous dire plus, monsieur le président".

"Merci madame, vous pouvez disposer".

Il est vrai que ce jeune étudiant avait été un consommateur de stupéfiants. Mais ce n'était pas de la cocaïne, mais de la "Zatla" comme l'appellent communément les habitués.

Il avait à un moment donné, été arrêté en flagrant délit de consommation et était porteur d'une infime quantité de "Zatla". Condamné à un an de prison, il avait à sa sortie de prison passé une cure de désintoxication, grâce à son oncle qui l'avait élevé tout jeune, à la mort de son père.

Cependant, bien de l'eau a coulé sous les ponts depuis.

Son oncle l'envoya en France pour poursuivre des études en informatique et cela faisait quatre ans qu'il y était installé à ce titre.

Cependant les présomptions dans cette affaire étaient tellement accablantes en ce qui le concernait, qu'il ne put bien se défendre et ce malgré une plaidoirie remarquable d'un ténor du barreau. Il fut condamné à quatre ans d'emprisonnement et "ce n'était pas cher payé" d'après l'expression de son avocat qui lui promit toutefois de faire appel.

Entre temps la brigade des stupéfiants a saisi une deuxième valise, cette fois-ci dans un taxi, et qui contenait également de la cocaïne.

Le chauffeur du taxi interpellé dira qu'elle a été oubliée par un client. Grâce aux signalements qu'il donna à la brigade concernée, celui-ci put être arrêté. Mais cependant, il nia être le propriétaire de ladite valise, ni avoir jamais pris le taxi en question.

L'enquête révéla plus tard que le chauffeur de taxi avait à un moment donné pris le même avion que le jeune étudiant. Confronté avec celui-ci il déclara ne pas le connaître et ne l'avoir jamais vu.

Quant à l'étudiant, il ne put malgré la procédure d'appel, prouver son innocence qu'il n'a cessé de clamer. Mais à qui appartenait la valise noire ?

On ne le saura jamais.

Quant à la valise trouvée dans le taxi, elle portait les initiales FT.

Mais cela ne permit jamais aux enquêteurs d'en connaître le propriétaire.


Ahmed YOUNES
http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=9548
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: La « banquette » de Troie   Mar 6 Nov - 8:12

Société lundi 05 novembre 2007


Fait divers...
La « banquette » de Troie
Cinq jeunes hommes ont comparu dernièrement devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, pour répondre d'un délit de vol particulier.

En effet, c'est une nouvelle méthode de cambriolage qui a été inventée par les malfaiteurs.

Ils ont frappé à la porte d'un appartement où logeait une femme seule. En ouvrant, elle aperçut quatre jeunes gens transportant une banquette qui l'ont apostrophée : « Pouvez-vous garder ce meuble le temps que la sœur de l'un d'eux qui habite à l'étage supérieur rentre chez elle et le récupère ».

La victime accepta de leur rendre service et a placé la banquette dans le couloir de son appartement. Entre-temps, elle a quitté son domicile et est allée rendre visite à sa sœur.

De retour chez elle, on a frappé une seconde fois à sa porte. Les quatre jeunes gens sont retournés pour récupérer le mobilier. Mission accomplie, ils l'emportèrent et disparurent dans la nature.

Toutefois quelque temps après, la maîtresse de céans s'est rendue dans sa chambre à coucher pour découvrir qu'une des portes de sa garde-robe était ouverte, et que le coffret qui contenait ses bijoux a disparu, tout comme une importante somme d'argent. Elle n'hésita pas le moindre instant à appeler son époux et à l'informer de ce qui lui arrivait. Les deux conjoints se rendirent illico presto au premier poste de police et portèrent plainte sans oublier de donner le signalement des suspects aux agents. Une enquête a été ouverte qui a abouti à l'identification dans un premier temps des auteurs du vol et de les arrêter.

Interrogés, les accusés ont déclaré avoir caché un cinquième complice à l'intérieur de la banquette. Ce dernier a profité de l'absence momentanée de la propriétaire des lieux pour passer l'appartement au peigne fin et s'emparer des bijoux et de l'argent. Après quoi, il est retourné dans sa planque le temps que ses camarades viennent le récupérer avec la banquette. Les cinq accusés ont été inculpés de vol qualifié et ont comparu devant la chambre criminelle pour répondre de leur forfait.

A l'audience, ils avouèrent leur forfait et demandèrent pardon.

La cour appréciera.


Lamia CHERIF
http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Un pompiste rancunier   Mer 7 Nov - 8:16

Société mardi 06 novembre 2007

Un pompiste rancunier

Tunis-Le Temps :Il avait travaillé dix-huit ans durant dans une station d'essence, à Djebel Djelloud, en tant que pompiste et avait toujours fait montre d'une bonne conduite et d'une gentillesse sans fin.


Cependant, par un certain concours de circonstances, il quitta cette station pour aller travailler ailleurs.

Ses collègues n'avaient pas oublié ce jeune homme dynamique et affable qu'il était.

Mais grande fut leur stupeur, le jour de sa visite impromptue à la station, armé de couteau et complètement déchaîné, décidé à emporter la caisse.

Cependant il tomba en glissant, permettant aux employés de la station de le cerner et le tenir en respect jusqu'à l'arrivée de la police.

Mais il nia les faits incriminés, déclarant qu'il a été attaqué par les employés, qui refusèrent, dit-il de lui servir du carburant pour sa moto bécane.

Il ajouta que voulant se servir lui-même, ayant l'habitude de le faire, ils le rouèrent de coups de gourdins, lui causant de multiples ecchymoses.

Ce qui nécessita d'ailleurs son transport à l'hôpital,où il fut placé sous soins intensifs durant plusieurs jours.

Son avocat le soutenant, fit observer au tribunal que son client était plutôt victime, ayant été agressé par les employés de la station, qui étaient pourtant ses collègues. Plaidant l'absence de preuves il demanda au tribunal, l'acquittement de son client.

[color=white][b]L'affaire est mise en délibéré.

http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: مورد م&amp   Ven 9 Nov - 8:15

jeudi 08 novembre 2007 قضايا المجتمع


في سجنان:
مورد مخدرات يستأنف 42 سنة سجنا




المتهم في قضية الحال أحيل موقوفا على أنظار الدائرة الجنائية الاستئنافية ببنزرت مستأنفا لحكمين بـ 42 عاما سجنا من أجل توريد ومسك المخدرات.

وحسب المعلومات المتوفرة في ملفي القضية فإن الأبحاث انطلقت فيها لايقاف المتهم الذي يعتبر من أخطر الموردين للمخدرات وذلك بعد أن صدرت ضده مناشير تفتيش.




وبواسطة كمين محكم أمكن ايقافه من قبل الوحدات الأمنية وبحوزته كمية من المخدرات المدرجة بجدول ب.

وخلال استجوابه أقر بالافعال المنسوبة اليه وكانت محكمة الدرجة الاولى قد حكمت عليه في القضية الاولى بالسجن لمدة 30 عاما وفي القضية الثانية حكمت عليه بـ12 عاما سجنا غير أنه طعن في الاحكام بالاستئناف وكذلك النيابة العمومية وبمثوله امام محكمة الدرجة الثانية طلب الدفاع مزيد التأخير لاعداد وسائل الدفاع فاستجابت المحكمة لطلبه وقررت تأخير الجلسة الى نهاية شهر نوفمبر 2007 .


نبيل النفزي
http://www.assabah.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: L'épouse victime d'une vengeance   Dim 11 Nov - 8:17

Société samedi 10 novembre 2007


L'épouse victime d'une vengeance


Tunis-Le Temps :La victime en l'occurrence est une jeune dame,qui déclara dans sa plainte que le jour des faits , elle fut surprise, alors qu'elle rentrait chez elle, par le cousin de son époux, qui brandissant un couteau de cuisine l'obligea à le suivre pour aller dans un endroit isolé, où il parvint à abuser d'elle, malgré sa résistance et ses supplications.

Après quoi, il s'éclipsa en la laissant dans un piteux état.

La pauvre dame, alla déposer une plainte auprès du commissariat de la localité de Zahrouni,où les faits eurent lieu.

Les agents de la brigade criminelle ne mirent pas beaucoup de temps à arrêter le coupable, qui reconnut de prime abord son forfait. Il ajouta qu'il avait agi par dépit à son cousin à qui il en voulait pour de vieux litiges dans la famille. C'était, ajouta-t-il, la meilleure façon de prendre sa revanche.

Inculpé de viol avec violences, il comparut dernièrement devant la chambre criminelle du tribunal de première instance où il réitéra ses déclarations données tout le long des étapes de la procédure.

Son avocate plaida les circonstances atténuantes pour son client, attribuant cet acte abjecte, à un manque de discernement de la part de celui-ci.

Le tribunal, après en avoir délibéré, le condamna à la peine de 8 ans d'emprisonnement.

http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: إقرار &amp   Lun 12 Nov - 8:04

dimanche 11 novembre 2007 قضايا المجتمع


إقرار أحكام تراوحت بين 10 و20 سنة سجنا في قضية اغتصاب
أحيل خلال الآونة الاخيرة أربعة متهمين أحضروا بحالة إيقاف أمام أنظار الدائرة الجنائية 27 بمحكمة الاستئناف بتونس وكانت دائرة الاتهام وجهت لهم تهم تحويل وجهة أنثى باستعمال التهديد بالعنف الشديد ومواقعة أنثى غصبا تحت طائلة التهديد طبق الفصلين 237 و227 من المجلة الجزائيـــــــــة.

وحسب الوقائع فإن المتضررة امرأة مطلقة كانت ليلة الحادثة في طريقها إلى منزلها بحي خالد بن الوليد عندما باغتها ثلاثة شبان وأشهر أحدهم في وجهها موسى وأجبروها على مرافقتهم إلى مكان منزو وهناك تداولوا على مواقعتها رغم رفضها ثم اتصلوا بصديقهم فحل هو الآخر بمكان الحادثة واعتدى على المرأة ثم تركوها وغادروا ومن ثمة توجهت إلى أقرب مركز أمن وأدلت بشكاية فقام المحققون بإجراء تحرياتهم أوقفوا الاربعة المشبوه فيهم فاعترفوا بالافعال المنسوبة إليهم وكانت المحكمة الابتدائية قضت في حقهم بأحكام تتراوح بين 10 و15 و20 سنة وقد مثلوا مؤخرا أمام محكمة الاستئناف وأنكروا ما نسب إليهم وذكر أحدهم أنه على علاقة بالشاكية فيما نفى آخر رؤيته لها وقال بأن التهمة كيدية.

وبعد المفاوضة قررت هيئة المحكمة الحكم بإدانتهم وإقرار الحكم الابتدائي.


مفيدة
http://www.assabah.com.tn/pop_article.php?ID_art=4759
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Contrat de mariage fictif !   Lun 12 Nov - 8:21

Société dimanche 11 novembre 2007


Faits divers...
Contrat de mariage fictif !

La chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis a eu à juger dernièrement une affaire de mariage fictif dans laquelle est impliqué un jeune homme.

Profiter de la naïveté d'une personne pour lui escroquer de l'argent et lui dérober quelques objets de valeur ou bijoux, cela, est peut-être concevable, mais profiter d'une personne analphabète pour établir un contrat de mariage fictif, c'est plutôt navrant qu'amusant.

Tout a commencé lorsque le jeune homme s'était rendu au domicile de la victime pour demander la main de l'élue de son cœur à ses parents.

Accompagné des membres de sa famille, le prétendant a été bien reçu par ses hôtes qui acceptèrent l'union de leur fille. Après les préparatifs d'usage, le fiancé, accompagné d'un notaire et de deux témoins, s'est présenté chez sa dulcinée pour procéder à la rédaction de l'acte de mariage. Une fois le contrat signé, les deux mariés ont convolé en justes noces.

Après une certaine période, la femme s'aperçut qu'elle était enceinte. Tout heureuse, elle informa son mari de l'heureux évènement, qui, contre toute attente, lui ordonna de se faire avorter. Il justifia son refus de cette paternité par la crise financière par laquelle il passait.

Dès lors, les problèmes et les désaccords remplacèrent la quiétude qui régnait au sein du couple pour dégénérer en insultes et disputes.

Le jour des faits, et suite à une nouvelle querelle, le mari renvoya sa femme de la maison conjugale, l'informant au passage que l'acte de mariage établi entre eux était fictif, et qu'elle n'avait aucun droit aux compensations en cas de rupture.

La mort dans l'âme, la femme a porté plainte au procureur de la République, en lui décrivant tous les détails de sa mésaventure.

Arrêté et déféré devant la justice, l'accusé affirma que le notaire n'était autre qu'un ami ainsi que les deux témoins qui ne sont que deux membres de sa famille.

Comparaissant devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance, il a été condamné à un an et demi de prison ferme.


Lamia CHERIF
http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=9767
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Elle échappe miraculeusement au viol   Lun 12 Nov - 20:08

lundi 12 novembre 2007


Faits divers...
Elle échappe miraculeusement au viol

Deux jeunes hommes ont comparu récemment devant la chambre criminelle de la cour d'appel de Tunis pour avoir détourné, sous la menace d'une arme blanche, une jeune fille afin d'abuser d'elle.

Le tribunal de première instance de Tunis les a condamnés à vingt et quatorze ans de prison.

Les faits de cette affaire ont éclaté suite à une plainte déposée par la victime, secrétaire médicale de son état, qui a informé les agents de la police judiciaire de La Manouba qu'elle venait d'être l'objet d'un enlèvement par deux individus qui voulaient la violer.

Une enquête a été ouverte et les deux agresseurs ont été rapidement arrêtés. Interrogés, ils ont tergiversé d'abord avant de passer aux aveux. Il s'est avéré que ce jour-là, aux alentours de vingt heures, ils ont remarqué une jeune fille qui circulait seule. L'idée de l'enlever a alors germé dans leurs esprits et ils passèrent à l'acte. S'approchant d'elle, et sous la menace d'un couteau, ils lui intimèrent l'ordre de les suivre, sans piper mot.

Prise d'une peur terrible, la victime obtempéra aux injonctions de ses agresseurs. Sans perdre de temps, ils la traînèrent jusqu'à une ferme agricole où ils ont tenté d'abuser d'elle. Toutefois, la jeune fille, dans un sursaut rageur pour défendre son honneur, devait faire preuve d'un grand courage puisqu'elle a réussi à résister aux deux hommes. Pourtant, ces derniers ont usé de la violence pour la contraindre à céder. La victime s'est mis alors à crier, attirant l'attention des passants, ce qui décontenança ses agresseurs qui prirent la fuite, non sans avoir pris au préalable son téléphone portable.

Prenant son courage à deux mains, la jeune fille s'est rendue au poste de police le plus proche où elle a porté plainte, fournissant en même temps le signalement de ses deux agresseurs. Une enquête fut ouverte par les policiers qui a abouti à l'arrestation des accusés.

Après avoir été interrogés, ces derniers ont été traduits devant le tribunal de première instance de Tunis qui les a condamnés à vingt ans et quatorze ans de prison. Interjetant appel, ils ont comparu de nouveau pour répondre des faits qui leur sont incriminés.

Ils demandèrent pardon, implorant la clémence de la cour.

Leur avocat sollicita des juges la réduction de la peine prononcée en première instance.

Le tribunal appréciera.


L. CH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: حريف ف&amp   Mer 14 Nov - 8:18

قضايا وحوادث
حريف في النهار.. لص في الليل: سارق الهواتف الجوالة كشفته بطاقات الشحن


توجه شاب نهارا الى أحد محلات بيع وتصليح الهواتف الجوالة بجهة منوبة لشراء بطاقة شحن. وبعد معاينة السلع المعروضة عاد اليه ليلا وقام بسرقته، إلا أنه ألقي عليه القبض مؤخرا قبل أن يبيع كامل المسروق.
وحسب ما أمكن جمعه من معلومات فقد تقدّم منذ ثلاثة أيام صاحب محل معد لبيع وتصليح الهواتف الجوالة بجهة منوبه الى أحد المراكز الأمنية بالمكان وصرّح بأن مجهولا تولّى خلع الستار الحديدي لمحله والاستيلاء من داخله على 13 هاتف جوال جديدة مع توابعها كانت معروضة للبيع و6 هواتف جوالة تابعة لحرفائه و41 بطاقة شحن من فئات مختلفة وقدّر قيمة المسروق بحوالي 2500 دينار وأصر على تتبع الجاني عدليا.
استغل الباحث الأرقام التسلسلية لبطاقات الشحن وقام بالتنسيق مع مصالح الاتصالات التي مكنته من قائمة اسمية في الأشخاص الذين شحنوا هواتفهم ببعض البطاقات المسروقة ولدى استدعائهم أكد جميعهم أنهم اشتروها من صاحب محل هاتف عمومي والذي أفاد بدوره أنها تابعة لابن خالته الذي طلب منه بيعها ووعده بتمكينه من دينار عن كل بطاقة يتم بيعها وتمسّك بحسن نيته.
قام الأعوان بمداهمة محل سكنى ذي الشبهة وألقوا عليه القبض وحجزوا جزءا كبيرا من المسروق كان يخفيه تحت سريره. وبالتحرير عليه صرح بأنه توجه نهارا الى محل تجارة الشاكي لشراء بطاقة شحن هاتف جوال الا أنه عندما شاهد الهواتف خامرته فكرة سرقتها فعاد للمحل ليلا وبواسطة قضيب حديدي أعدّه مسبقا قام بخلع قفل الستار الحديدي وتولى رفعه ثم هشم المربع البلوري للواجهة الخشبية وولج عبره للداخل. وأضاف انه جمع المسروق داخل كيس بلاستيكي وجده بالمكان وفي الغد سلم جزءا من بطاقات الشحن لقريبه قصد بيعها دون أن يعلمه بفساد مصدرها وباع 6 هواتف جوالة الى أشخاص دلّ الباحث على هويات بعضهم.
وما تزال الأبحاث جارية لحجز بقية الهواتف الجوالة المسروقة ولكشف عمليات سرقة أخرى قد يكون ذي الشبهة ارتكبها.

* خالد
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Immolé par le feu sur la terrasse d'un café   Ven 16 Nov - 8:03

jeudi 15 novembre 2007


Immolé par le feu sur la terrasse d'un café Tunis le Temps : Tandis qu'un jeune homme était à la terrasse d'un café, en train de siroter tranquillement sa boisson, il fut surpris par un énergumène qui après avoir déversé sur lui une quantité d'essence, alluma le feu , le transformant ainsi en torche vivante.



Affolé, le jeune homme tout en flamme courut vers les toilettes, où il a fallu l'intervention de tierces personnes pour le secourir en le transportant à l'hôpital, là où il fut mis sous soins intensifs. Il fut dangereusement atteint, ayant été brûlé au troisième degré.

Ayant porté plainte, il déclara qu'il ne connaissait pas préalablement l'auteur de cet acte stupide, et n'avait aucune relation de quelque nature qu'elle soit avec lui.

Ce fut la raison pour laquelle, l'auteur des faits arrêté a été soumis à une expertise psychiatrique ordonnée par le juge d'instruction, afin de déterminer le degré de sa responsabilité.

Après quoi, le dossier a été transmis devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, où il a comparu dernièrement et reconnut les faits qui lui étaient reprochés en déclarant qu'il jouissait bel et bien de toutes ses facultés mentales.

Le tribunal renvoya quand même l'affaire en attendant le résultat de l'expertise, car si l'accusé persiste et signe, il n'expliquait du reste les raisons qui l'avaient incité à commettre un tel acte.


http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: إلقاء &amp   Sam 17 Nov - 9:55

vendredi 16 novembre 2007 قضايا المجتمع


في قفصة:
إلقاء القبض على قاتلي نادل وسط المدينة ... وتشخيص الجريمة

ألقي القبض على مقترفي جريمة القتل الفظيعة التي وقعت ليلة السبت قبل الفارط وسط مدينة قفصة والتي راح ضحيتها شاب في السابعة والعشرين من عمره يقطن بمنطقة القيطنة الواقعة على اطراف المدينة، الضحية هو عامل بـ«كافيتيريا» معروفة وسط المدينة،

هذه الجريمة اخذت صدى كبيرا عند اهالي المدينة لوقوعها في قلب المدينة، وحسب المعطيات الاولية التي تحصلنا عليها فان الجريمة وقعت حوالي العاشرة ليلا من يوم السبت 3 نوفمبر الفارط. فبينما كان الهالك عائدا من مقر عمله متجها نحو منزل والديه بالقيطنة اعترضه المضنون فيهما وطلبا منه اعطاءهم جهاز هاتفه الجوال فرفض وابدى مقاومة لمحاولة البراكاج هذه «فشاغله احد الجناة من الامام بينما عمد الثاني الى طعنه من الخلف عدة طعنات ولاذا بالفرار، فتحامل الهالك على نفسه ونهض وسار بضع الامتار وسقط يتخبط في دمائه قرب المفترق القريب من دار الثقافة ابن منظور والبرج الاثري بقفصة الى ان اكتشفه بعض المارة ونقل على جناح السرعة الى المستشفى الجهوي بقفصة حيث اعلنت وفاته، اما المظنون فيهما فهما طفل حدث يبلغ من العمر 17 سنة وشاب يقطنان باحد الاحياء وسط المدينة، وقد قاما بتشخيص الجريمة خلال الاسبوع المنقضي وسط اجراءات امنية مشددة، وقد علمنا ان والد الطفل الحدث قد بلغ الاجهزة الامنية عن تورط ابنه في القضية بعد ارتيابه في تصرفات ابنه.. والتحقيق مازال جار في القضية.


رياض
http://www.assabah.com.tn/pop_article.php?ID_art=4901
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: الحكم &amp   Sam 17 Nov - 13:55

samedi 17 novembre 2007 قضايا المجتمع


الحكم بالمؤبّد عوضا عن الإعدام لمغتصب وقاتل المطلقة بقليبية

أسدل الستار على أطوار المحاكمة في قضية اغتصاب وقتل امرأة مطلقة بقليبية كشفت بدورها عن قضايا أخلاقية تتضمن زواجا غير شرعيا بين متهمين وكان المتهمون الاربعة فيها قد أحيلوا على محكمة البداية بقرمبالية فأدانت المتهم الرئيسي وقضت في شأنه بالاعدام و9 أشهر سجنا

وقضت في شأن شريكته بالسجن مدة 10 أعوام و9 أشهر وقررت سجن شريكه الثالث 5 أعوام وقضت بعدم سماع الدعوى في حق المتهم الرابع فطعنوا رفقة النيابة في هذه الاحكام بالاستئناف وقد أصدرت هيئة الدائرة الجنائية بمحكمة الاستئناف بنابل حكمها في القضية وقررت سجن المتهم الرئيسي المكنى بـ«تحفة» بقية العمر من أجل تهمة القتل العمد المسبوق بجريمة أخرى وهي الاغتصاب كما قضت في شأنه كذلك بالسجن 9 أشهر من أجل تهم التزوج على خلاف الصيغ القانونية والتعمش من الخناء وقضت في شأن المتهمة الثانية بالسجن مدة عامين من أجل تهمة عدم إعلام السلطة العمومية بما بلغها و9 أشهر سجنا من أجل تهم التمعش من الخناء والتزوج على خلاف الصيغ القانونية وسجن المتهم الثالث 5 سنوات واعتبار التهمة في عدم انقاذ شخص وقررت عدم سماع الدعوى للمتهم الرابع من أجل تهمة المشاركة في تعاطي البغاء السري وكانت المتهمة الثانية والمتهم الثالث قد أحيلا من خلال قرار دائرة الاتهام من أجل تهمة المشاركة في القتل العمد وقد تم تعديل هذه التهمة في حقهما.

وكانت هيئة الدائرة الاستئنافية قد أجلت القضية في مناسبة فارطة للنظر في مطلب عرض المتهم الرئيسي «تحفة» على الفحص الطبي استجابة لطلب محاميه ولكن إثر المفاوضة لم تر الهيئة بدا من اجراء هذا الفحص لاثبات مدى تحمل المتهم للمسؤولية الجزائية أثناء ارتكاب جريمته وقررت البت في القضية ونزلت بالعقاب في حقه من الإعدام إلى المؤبد كما ذكرنا ذلك.

وكانت مدينة قليبية قد اهتزت لبشاعة هذه الجريمة التي جدت خلال شهر رمضان 2005 إثر العثور على جثة امرأة مطلقة ملقاة في قاع بئر وكشفت الأبحاث الامنية أن المتهمة في هذه القضية اشتكت للمتهم الرئيسي الذي تزوج بها على خلاف الصيغ القانونية من الهالكة التي كانت تنافسها في تجارة تعاطي البغاء السري وتستحوذ على أغلبية الحرفاء وحرضته على الانتقام منها فقام باستدراجها إلى ضيعة فلاحية بأحواز قليبية حيث عمد إلى اغتصابها ثم عنفها وقام بخنقها بكلتا يديه وجرها نحو بئر وألقى بها داخله حيث لفظت أنفاسها الاخيرة غرقا.

وكان جملة المتهمين قد تمسكوا بالانكار طوال مراحل البحث ولم يعترف المتهم الرئيسي بتهمتي القتل والاغتصاب إلا خلال جلسات المحاكمة فيما نفى بقية التهم.

وقد قضت هيئة الدرجة الثانية بسجنه بقية العمر و9 أشهر وسجن شريكته عامين و9 أشهر وسجن شريكه الثاني 5 أعوام وعدم سماع الدعوى للمتهم الرابع.


فاطمة الجلاصي

http://www.assabah.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Le faux médecin et les dix mille dinars   Lun 19 Nov - 20:48

Société lundi 19 novembre 2007


Faits divers...
Le faux médecin et les dix mille dinars


Tunis-Le Temps: C'est un quinquagénaire bien rompu à l'escroquerie et qui a roulé sa bosse un peu partout à tel point qu'il est fiché à la police nationale. Cette fois-ci, il a jeté son dévolu sur une fonctionnaire apparemment aisée qui habite une cité cossue de la capitale.

Se faisant passer pour un médecin, il a rapidement lié connaissance avec sa victime qui, au fil du temps, s'était laissé convaincre de la bonne foi du faux praticien.

En effet, ce dernier lui a raconté qu'il désirait s'établir à son compte au lieu de continuer d'assurer son service dans un hôpital de la place. Il lui fallait pour cela et de toute urgence disposer de dix mille dinars.

La pauvre dame le crut et lui remit cette somme, à titre de prêt, d'autant que leurs relations sont devenues solides. Une fois le pactole empoché, les liens amicaux qui les rapprochaient se sont distendus au point que l'escroc est allé jusqu'à couper son téléphone. Le doute assaillit alors la victime qui, après avoir attendu un certain temps, s'est rendue au poste police pour raconter sa mésaventure, tout en fournissant dans le menu détail le signalement du faux médecin.

Les enquêteurs n'ont pas mis alors beaucoup de temps pour l'arrêter, le quinquagénaire étant suffisamment connu par les auxiliaires de la justice.

Traduit devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis, l'accusé écopa d'une mise à l'ombre d'une année pour escroquerie.

Interjetant appel, il comparut à nouveau devant la cour qui a confirmé la sentence.


http://www.letemps.com.tn/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 24 Nov - 21:04

Société samedi 24 novembre 2007
]Un taximan psychopathe

Tunis-Le Temps : Il y a quelque temps une fillette de dix fut victime d'un attentat à la pudeur, par un chauffeur de taxi, ce qui constitue une première en son genre, car généralement ce sont les chauffeurs de taxi qui d'habitude sont victimes d'agressions de toutes sortes.

Mais l'on se demande quelle mouche a piqué ce chauffeur de taxi, un jeune de trente-deux ans, bénéficiant de la confiance de son employeur, et n'ayant enregistré aucune incartade, pour décider tout d'un coup à prendre une gamine de dix ans dans son véhicule, sous la violence en vue de l'agresser et d'attenter à sa pudeur par des attouchements que la victime réprouva en essayant de résister au forcené afin de ne pas aller plus loin.

De retour au domicile paternel, après la fuite du coupable, la gamine était dans un état lamentable, le corps plein d'ecchymoses pour leur narrer sa mésaventure, et dénoncer son agresseur.

Celui-ci arrêté, reconnut sans aucune hésitation son forfait.

Bien plus il précisa, devant son avocat qui demanda à ce que son client soit soumis à une expertise psychiatrique, qu'il jouissait de toutes ses facultés mentales.

Pour quelle raison alors, a-t-il agi de la sorte ?

Son patron, le propriétaire du véhicule, se pose des questions, et reste perplexe, surtout qu'il est pour le moment empêché de travailler avec son taxi, saisi pour les besoins de l'enquête. Cependant, il presque sûr que son employé souffre d'un trouble mental.

En attendant on ne sait plus de quoi ni de qui se méfier, un être à l'apparence normale peut cacher un monstre, et réciproquement !


Ahmed YOUNES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 26 Nov - 8:19

Société lundi 26 novembre 2007


«Kharbout», le dealer, court toujours
Tunis-Le Temps : «Kharbout» est non seulement un consommateur invétéré de stupéfiants,mais également un trafiquant notoire de drogues, bien connu à Gafsa, pour avoir maille à partir avec la justice dans ce domaine.


Il est impliqué dans cette affaire pour avoir procuré du cannabis à trois autres jeunes, moyennant finances, bien entendu.

Les deux jeunes d'entre eux ,qui ont été arrêtés près du lycée technique de la ville, ont été trouvés porteurs de cette matière, et ce fut de cette façon qu'ils dénoncèrent le fournisseur ainsi que leurs complices.

Toutefois «Kharbout» restait toujours en fuite, à la date de l'audience, où comparurent les deux autres jeunes consommateurs. Ils réitérèrent leurs déclarations données à l'enquête préliminaire. Ils furent condamnés à un an de prison chacun, pour consommation de drogue.

Quant au troisième, il fut mis hors de cause, l'analyse à laquelle il fut soumis s'étant avérée négative.

Par contre, «Kharbout» fut condamné par défaut, à 15 ans de prison.

http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=10304
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 26 Nov - 20:08

Faits divers
Tozeur : Une serveuse dans un hôtel, membre d’un réseau de drogue


Tunis - Le Quotidien



Parfois un simple écart de conduite peut coûter cher. En témoigne le sort réservé à cette jeune fille dont la carrière dans le tourisme était plus que prometteuse. Malheureusement à cause d’un «joint», elle a compromis tout son avenir.

Il faisait froid dimanche dernier. Pourtant, les agents de cette patrouille mobile redoublaient d’efforts pour assurer la sécurité des clients de la zone touristique de Tozeur. Soudain, les auxiliaires de la justice constatèrent la présence d’un homme qui n’arrivait pas à se tenir debout. Les agents avaient pensé que le passant avait «un peu trop bu». Du coup, ils approchèrent de lui pour l’aider à reprendre ses esprits.

Coup de théâtre, l’homme ne dégageait aucune odeur d’alcool. Pis encore, il ne pouvait donner aucune explication à propos de sa présence sur les lieux.

Comme le veut la procédure, les agents de l’ordre se chargèrent de conduire le suspect à l’hôpital. Après avoir subi les examens nécessaires, l’homme fut soumis à des analyses de sang. Les résultats étaient sans appel: le suspect est un habitué de la drogue.

Reconduit au poste, il fut interrogé. Après avoir alors hésité longuement, le suspect décida de passer aux aveux. Il déclara ainsi que depuis des mois, il avait fait la connaissance de quelques individus qui ont pris l’habitude de se rencontrer dans un bungalow loué par un riche homme d’affaires. Parmi ceux qui fréquentent cet endroit, figuraient des fonctionnaires des deux sexes.

Le suspect dévoila, au passage, le nom d’une jeune fille, serveuse de son état dans un hôtel de la région. Convoquée à son tour, la suspecte fut interrogée. Elle nia les faits. Seulement et après avoir subi des analyses de sang, la serveuse, confrontée aux résultats, décida de cracher le morceau. Elle déclara avoir été entraînée dans ce cercle par un jeune homme qui lui avait promis le mariage.

Un jour, il l’a invitée à une soirée organisée par des amis. L’ambiance était décontractée. Alors, lorsqu’on lui a offert une cigarette, elle n’a pas hésité à prendre quelques bouffées. Elle s’est habituée ensuite à ce petit jeu au point de ne plus pouvoir s’en passer. Un peu plus tard, elle avait compris qu’il s’agissait de drogue.

L’enquête close, les deux suspects ont été écroués en attendant d’être rejoints par les autres membres de ce réseau.

H.M.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faits divers…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faits divers…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faits divers belge...
» Faits divers comiques
» Aimer ce n'est pas seulement ..........PPS
» Les dangers des cracks, keygens en vidéo
» GIF faits par vous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sites à visiter-
Sauter vers: