AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Faits divers…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: La perpétuité pour l'assassin du vieillard   Mer 6 Juin - 7:16

Faits divers…
La perpétuité pour l'assassin du vieillard


Le couperet de la justice est tombé sur l'assassin du vieillard dont nous avons relaté dernièrement l'affaire sur nos colonnes.

Il a comparu de nouveau devant la cour de Tunis, après avoir interjeté appel de la sentence prononcée par la première instance qui l'a condamné à la perpétuité.

C'est un septuagénaire qui s'apprêtait ce jour fatidique, à retourner chez lui en empruntant la route de Fouchana, une cité proche de la capitale quand il fut interpellé par un homme armé d'un couteau outre qu'il était en état d'ivresse notoire. Sans crier gare, ce dernier lui asséna 54 coups de couteau à la suite desquels la victime passa de vie à trépas.

Il s'est avéré par ailleurs que le vieillard avait occupé par la force un lopin de terre appartenant au meurtrier dont le geste est certainement lié à ce différend.

Arrêté et condamné pour homicide volontaire avec préméditation, l'accusé affirma que la victime a tenté d'abuser de lui. C'est pour cela, qu'il s'est défendu en lui portant des coups qui se sont avérés mortels.

A l'audience, l'inculpé souligna qu'il avait l'intention de discuter avec son rival pour récupérer son lopin de terre. Il n'avait aucune idée de le tuer, mais lorsque ce dernier a tenté d'abuser de lui, il perdit son calme d'autant qu'il était en état d'ivresse. et il ne sait pas encore comment il l'a tué.

L'avocat de la partie civile souligna que l'accusé a prémédité son coup et que l'expertise médicale confirme qu'il jouit bien de toutes ses facultés mentales.

Son avocat plaida les circonstances atténuantes en s'appuyant sur le fait que son client était en état d'ivresse notoire. Il demanda même l'indulgence de la cour qui confirma la peine de perpétuité après les délibérations.


Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 8 Juin - 19:19

Société vendredi 08 juin 2007
Faits divers...
Un ravisseur culotté


Les prouesses du truand ont pris définitivement fin. Dar Faddhal, une proche banlieue de Tunis respire à présent la quiétude, après la mise à l'ombre de ce dangereux délinquant qui n'a laissé apparemment personne en paix.

Tous les citoyens de la bourgade le craignaient tant il était vraiment féroce.

Celui qui n'obtempérait pas à ses ordres ou qui lui refusait n'importe quelle demande était certainement voué au pire des châtiments corporels.

Le comble c'est qu'il sait choisir ses victimes les plus expiatoires. C'est ainsi qu'il a jeté son dévolu sur une jeune fille de 19 ans qu'il emmenait de force de la Cité El Aouina jusqu'à chez lui à Dar Faddhal, pour la contraindre à assouvir à ses bas instincts. Inimaginable, il accomplissait son forfait à plusieurs reprises sans que l'adolescente ne pipe mot, de peur d'être purement et simplement liquidée par son ravisseur. Ce dernier, en effet, ne cessait de la menacer de mort si elle divulguait leur secret. Stoïque, la jeune fille acceptait son sort inexorable jusqu'au jour où sa mère prit son courage à deux mains pour aller dénoncer l'énergumène à la police qui a eu vent de certaines personnes ayant déposé plainte pour violences manifestes de cet individu lugubre.

La ratissage ne tarda pas à porter ses fruits puisqu'une planque bien organisée permit l'arrestation du truand. Une arrestation mouvementée car ce dernier menaça les forces de l'ordre d'un couteau avec lequel il s'est tailladé le corps, voyant qu'il ne pouvait en aucun cas échapper de la souricière qu'il lui était imposée. Il combattit longtemps avant de se rendre finalement aux policiers qui le transportèrent à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires à son état, étant dégoulinant de sang de partout. C'est dans la région d'El Aouina que les agents le cueillirent, après l'avoir attendu patiemment.

Longuement interrogé par les enquêteurs, il finit par narrer dans le détail les prouesses dont il fut capable notamment la façon avec laquelle il s'introduisait chez cette femme pour forcer sa fille à le suivre chez lui pour y passer des moments agréables.

Quel culot, d'autant plus qu'il bénéficiait du silence religieux observé par sa victime horrifiée !

Cet épisode, il l'a répété à plusieurs reprises sous le regard effaré d'une mère meurtrie dans sa chair et dans son honneur.

Les autres habitants de Dar Faddhal n'ont pas échappé également à la violence exercée par ce malfaiteur d'un genre nouveau qui s'est fait passer pour un caïd du troisième millénaire.

Lassés par ce comportement ignoble, ils ont osé se plaindre à la police qui a mis un terme aux " exploits " nauséabonds de ce truand de la plus basse espèce.

Dar Faddhal vient d'être expurgé de cette sangsue qui collait aux basques des paisibles citoyens. Et c'est tant mieux.
Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 11 Juin - 22:04



faits divers - Fouchana
Meurtre subi de détournement d'un chauffeur de taxi !

dimanche 10 juin 2007
La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a eu à juger dernièrement une affaire de meurtre avec préméditation dans laquelle est impliqué un jeune homme au tempérament colérique.

Les faits remontent au 15 mars 2006 le jour où l'inculpé, qui était en train de réparer sa moto, a eu l'idée d'emprunter un paquet de cigarettes de chez l'épicier du coin, il était ivre mort.

Mais l'épicier a refusé sa demande tout en lui recommandant d'aller se laver les mains qui étaient sales de cambouis.

Son sang ne fit alors qu'un tour, et il abreuva son infortuné rival des pires calamités verbales.

Le ton s'anima entre les deux hommes qui, apparemment, se cherchaient noise depuis belle lurette. De fil en aiguille, une querelle éclata entre les deux protagonistes qui ne se ménagèrent pas.

Hors de lui, l'accusé alla à grande vitesse pour reprendre le marteau qui se trouvait sur la moto, et cria de toutes ses forces en attaquant l'épicier. Toutefois, une foule s'interposèrent pour arrêter la querelle, ce qui a poussé l'inculpé à lâcher le marteau qui s'envola dans l'air pour atterrir sur la tête d'un enfant âgé de 14 ans, qui s'était rendu, à ce moment précis chez l'épicier pour acheter une boîte d'allumettes.

Perdant connaissance, l'enfant s'est affalé sur le sol gisant dans une mare de sang. Transporté à l'hôpital son état de santé empira et le coup s'avéra mortel malgré les efforts fournis par les médecins, quant à l'assassin, il prit la fuite.

Etant en état d'hystérie, il prit l'outil du crime et arrêta un taxi qui passait par là. Il menaça le chauffeur s'il ne l'emmenait pas à El Mourouj aurait le même sort de la victime.

Apeuré, le chauffeur a transporté le meurtrier, surtout après avoir jeté un coup d'œil et vu un corps inanimé à terre.

Arrivé à destination, l'assassin lui ordonna de lui remettre la somme de 10 dinars, mais ce dernier n'ayant que 3 dinars, s'exécuta avant de disparaître de la circulation.

Après cette cavale, les agents de la brigade criminelle ont réussi à l'arrêter et à le déférer devant la justice.

Il a été accusé d'homicide volontaire avec préméditation, détournement d'une personne avec menace et ivresse.

Lors de l'interrogatoire, l'inculpé passa aux aveux, affirmant toutefois qu'il n'avait aucune intention de tuer la victime. Il ajouta qu'étant en état d'ébriété, il ne sait pas comment le marteau lui a échappé de la main pour atterrir sur la tête de la victime.

Dans sa plaidoirie, l'avocat s'est basé sur l'absence du rapport du médecin légiste pour demander le report de l'affaire. Il sollicita également une expertise médicale pour son client.

L'affaire de meurtre a été reportée à une date ultérieure.

Quant à l'affaire de détournement d'une personne, l'avocat a affirmé que son client étant dans un état d'hystérie totale, il n'a pas su réagir. Il a demandé l'acquittement de son client ou du moins les circonstances atténuantes.

Le verdict sera prononcé après les délibérations.


Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Jeu 14 Juin - 7:14

في قضية الاستيلاء على مبلغ مليار ونصف:

المتهم يتعرض لحادث مرور... والمحكمة تحجز القضية للمفاوضة

جدّدت أول أمس الدائرة الجنائية بمحكمة الاستئناف بالعاصمة النظر في قضية تتعلق بالخيانة الموصوفة من أجير لمؤجره تجاوز فيها المبلغ المصرح بالاستيلاء عليه المليار والنصف. وكان المتهم قد أدين ابتدائيا وقضي في




شأنه بالسجن مدة أربعة أعوام. وتعود وقائع القضية الى شكاية تقدم بها رئيس مدير عام لشركة مواد غذائية أفاد فيها تفطنه الى وجود خلل في حسابات شركته واضاف انه بتثبته تبين أن المشرف على القباضة قد عمد الى اعداد وثائق محاسبية وهمية وتمكن من خلالها من الاستيلاء على أموال هامة وحدد النقص بـ 1148 دينارا و400 ألف دينار نقدا. وكان المتهم أنكر ما نسب اليه مؤكدا عدم استيلائه على اي مبلغ ثم أن دوره كقابض وأن كل نهاية شهر ديسمبر من كل سنة يقع جرد المداخيل والمصاريف للقباضة التي يشرف عليها ولم يتم تسجيل اي نقص طيلة الثمانية أعوام التي عملها.

وبالمناداة عليه بالجلسة المذكورة لم يحضر وذكر محاميه أن منوبه قد تعرض لحادث مرور فأشار اليه القاضي بأنه تم تأخير القضية مرارا وآخرها عند تقدم المتهم بشهادة طبية بها خمسة أيام بجلسة سابقة وبعد المفاوضة تم حجز القضية للمفاوضة والتصريح بالحكم.

خل


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 16 Juin - 8:44

vendredi 15 juin 2007 قضايا المجتمع


في سليانة
قتله بسكين في حلبة رقص أثناء حفل زفاف قريبهما

احال مكتب التحقيق بمحكمة سليانة الابتدائية ملف قضية قتل نفس بشرية عمدا على الدائرة الجنائية بمحكمة الكاف لمقاضاة المتهم فيها حسب ما يقتضيه القانون.. وتفيد تفاصيل هذه القضية انه في احدى المرات انتظم حفل زفاف بالروحية من ولاية سليانة




وقد استدعى صاحب الحفل بهذه المناسبة مجموعة من اقاربه الذين توافدوا على بيته في الريف وفيهم من جاء من العاصمة لمشاركته فرصة العمر.. واثناء السهرة التي احتضنها فناء الحوش في منزل العرس كانت فرقة شعبية تعزف الحانا راقصة مما دفع ببعض الشباب المتحمسين للوقوف ودخول حلبة الرقص معبرين عن فرحتهم بطرق مختلفة في مجال الرقص ومن ضمن هؤلاء قريب من الضيوف الذين جاؤوا من العاصمة وخلال هذا الاختلاط بين هؤلاء الشبان اصطدم اثنان احدهما ضيف والاخر من ابناء المنطقة المقيمين بها.. وحدثت مناوشة كلامية اولى بينهما سرعان ما تبدلت الى استفزازات وتهديدات وتفاخر بينهما الى درجة ان ابن المنطقة استشاط غيظا واستنفر غضبه كله فانسحب بسرعة من حلبة الرقص وتحول الى منزله القريب من المكان فتسلح بسكين وعاد ادراجه الى حلبة الرقص وواصل رقصه على انغام موسيقى الفرقة.

وفجأة اقترب من خصمه الذي سبق وان تبادل معه كلمات الاستفزاز وغافله وسدد له طعنة قوية في مستوى ظهره الى ان انغرست السكين داخل جسمه ومزقت جانبا كبيرا من الرئة.. عندها سقط المعتدي عليه ارضا يتخبط في دمائه ولم تمر لحظات اقتضتها الفوضى التي حدثت بالمكان حتى كان قد فارق الحياة قبل ان تتركز الافكار حول الاسراع باسعافه.. وهرب الجاني لكن هربه لم يدم طويلا لانه اضطر لتسليم نفسه الى اعوان الامن الذين قاموا بالتحقيق الاولي معه وتحرير محضر بشأنه احيل على نيابة محكمة سليانة التي احالته بدورها على التحقيق.. وقريبا سوف يتم النظر في القضية لتسليط العقوبة المستحقة ضده.

الهادي الخماسي
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 16 Juin - 12:34

Société samedi 16 juin 2007

faits divers...
La danse macabre

Tunis le Temps - C'est un fâcheux drame que celui qui eut lieu dernièrement à Rouhia, au cours d'une fête de mariage.

Les « âarrassa », amis qui accompagnent le marié durant la fête des noces comme il est de tradition dans la plupart des régions de Tunisie, avaient entamé la cérémonie par des chants et des danses, en attendant l'arrivée des mariés.




C'était une ambiance de joie, où les fêtards étaient venus nombreux pour passer un moment agréable, laissant libre cours à leurs corps pour des expressions corporelles qui au gré des rythmes leur permettaient d'exorciser leurs dons d'artiste et de se libérer de tout refoulement et angoisse.

Mais, hélas un évènement inattendu allait gâcher la fête. Parmi les jeunes qui dansaient, une prise de bec eut lieu entre deux d'entre eux et qui dégénéra en rixe. De fil en aiguille et après des échanges d'insultes ils en vinrent aux mains.

Sur le moment, ils furent séparés par d'autres jeunes qui voulaient éviter un scandale et mettre fin à cette bagarre.

Cependant l'un des deux antagonistes revint quelque temps après avoir quitté les lieux. Il était furieux et dans tous ses états, muni d'un couteau de cuisine, il alla vers la victime et sans crier gare lui asséna un violent coup dans le dos.

C'était le coup fatal, car le couteau alla se planter dans le poumon qui fut tranché.

La pauvre victime n'a pu être sauvée à temps et mourut suite à une forte hémorragie. Le coupable qui prit la fuite, ne tarda à aller se présenter au poste de police de la région.

Arrêté il comparut devant le juge d'instruction du tribunal de première instance de Siliana où il reconnut les faits, en faisant part de ses regrets

L'instruction se poursuit et l'accusé, a fait l'objet d'un mandat de dépôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Le meurtrier sauve sa tête, en appel   Dim 17 Juin - 7:27

Société samedi 16 juin 2007

Le meurtrier sauve sa tête, en appel

Il ressort des faits que la sexagénaire fréquentait le souk de Lafayette quand elle a été épiée de loin par deux malfrats. Insouciante, elle était à cent lieues d'imaginer qu'elle serait ce jour-là victime d'un assassinat crapuleux.

En effet en rentrant chez elle vers 10 heures, elle entendit frapper à la porte qu'elle a ouverte pour découvrir un jeune homme qui lui a proposé plusieurs objets à acquérir.

N'étant pas intéressée, elle s'est excusée poliment, et s'apprêta à refermer la porte, mais l'individu fut plus prompt et l'a bousculée pour pénétrer à l'intérieur de la maison et l'agresser. Elle se débattit vivement ce qui l'amena à brandir un couteau pour lui asséner trois coups au niveau du ventre. Malheureusement ces coups s'avérèrent mortels.

La laissant agoniser dans une mare de sang, il prit tranquillement tout son temps pour fouiller la demeure et s'emparer d'un récepteur, des bijoux et d'autres objets avant de prendre la fuite.

Le comble, sans jeter un regard de compassion sur le corps inanimé de sa victime, il dévala les escaliers à toute vitesse, pour rejoindre sa douce moitié qui surveillait les lieux, à l'extérieur de l'immeuble.

Alertés, les agents de police et de la protection civile se sont rendu dans l'appartement de la pauvre dame pour les besoins de l'enquête et pour transporter le cadavre à la morgue de l'hôpital Charles Nicolle de Tunis afin de déterminer les circonstances du décès. Quant à la police technique, elle a relevé les empreintes digitales.

Arrêtés et déférés devant la justice, les deux inculpés passèrent aux aveux, d'autant plus que les agents ont trouvé un couteau dans le sac à main de la complice de l'assassin dont le pantalon était maculé de sang.

Le tribunal de première instance de Tunis a condamné le jeune homme à la peine capitale pour homicide volontaire avec préméditation et la jeune fille à 10 ans de prison pour complicité de vol.

Interjetant appel, les deux accusés ont comparu à nouveau devant la chambre criminelle de la cour de Tunis pour répondre de leur forfait.

L'inculpé principal déclara qu'il opérait de cette façon pour commettre ses cambriolages à l'intérieur des maisons, en compagnie de sa complice avec laquelle il partageait le butin, mais il nia catégoriquement avoir assassiné sa victime.

Quant à la jeune fille, elle affirma qu'elle n'avait aucune connaissance du meurtre et clama son innocence. Elle devait également souligner que son fiancé n'est pas le meurtrier, car il l'aurait immédiatement informée de son acte. C'est une autre personne qui a assassiné la vieille femme, a-t-elle ajouté.

L'avocat a soutenu dans sa plaidoirie l'innocence de ses clients dans cette affaire de meurtre, affirmant qu'une troisième personne avait tué la femme. Il confirma néanmoins que l'accusé avait commis le vol de la demeure et sollicita la cour de lui accorder les circonstances atténuantes.

Les preuves étant irréfutables, la cour d'appel a prononcé la perpétuité pour l'accusé principal et condamné la jeune femme à 20 ans de prison pour complicité.


Lamia CHERIF

http://img175.imageshack.us/img175/1700/logoa3613xt0.png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Abracadabrant... et le trésor n'était qu'un mirage !   Lun 18 Juin - 7:04

Société dimanche 17 juin 2007

Abracadabrant... et le trésor n'était qu'un mirage !
Tunis - Le Temps - Encore un voyant qui profita de la crédulité de sa victime pour lui subtiliser, son complice y aidant la somme de 15 mille dinars.

C'était du moins la version du plaignant qui déclara qu'une personne,



vint lui proposer son aide, en vue de l'emmener chez un parent, guérisseur, qui pouvait grâce à ses pouvoirs magiques et ses dons surnaturels, trouver un remède à sa fille épileptique. Le pauvre homme avait en effet, fait le tour des médecins à cet effet sans aucune résultat. L'état de sa fille ne faisait qu'empirer. Il était au bord du désespoir et prêt a donner n'importe quoi pour la soigner.

La proposition de cette personne était pour lui un don du ciel, et il avait hâte d'aller voir ce guérisseur, sans hésiter ni tergiverser sur quoi que ce soit.

Ainsi fut fait, et le guérisseur qui le reçut avec son parent, l'assura qu'il pouvait faire des miracles. Il faisait grâce à ses dons, intervenir les Djinns.

Mais ceux-ci ne peuvent se présenter facilement et n'importe comment. Il leur faut une ambiance particulière avec des ingrédients spéciaux et de l'encens pour chasser les mauvais esprits et préparer une ambiance favorable pour les attirer par les odeurs enivrantes permettant par la même à ce "derviche" d'entrer en transe et communiquer directement avec eux.

Or pour se procurer ces encens, ce n'est pas chose facile.

Ils coûtent cher, car ils sont importés de pays lointains tels que l'Inde et les pays d'Asie et d'extrême orient.

D'autant plus qu'après auscultation de la jeune patiente le guérisseur sut par ses pouvoirs magiques, qu'il y avait un trésor dans la maison, qu'il fallait coûte que coûte extraire pour que la fille retrouvât ses esprits et puisse guérir définitivement de sa maladie.

Les deux opérations étaient donc liées, et la jeune fille était le médium qu'il fallait pour l'extraction du trésor.

Fantastique! Pensait le père qui faillit sauter au cou du guérisseur pour le remercier.

"Je ne fais que mon devoir... il me faut seulement acheter les ingrédients magiques nécessaire... il y en a pour 15 000 dinars". Lui dit celui-ci.

Et le père sans rechigner lui procura la somme en monnaie sonnante et trébuchante... même parce que ce n'était pas des pièces mais des billets de banque en liasses.

Le parent du guérisseur de son côté l'y encourageant, participa à l'opération en se procurant une voiture pour le transport des ingrédients ainsi que du guérisseur, le jour J.

Mais le pauvre homme attendit vainement ce jour, et comme sœur Anne, il ne vit rien venir.

Le guérisseur ne donna plus signe de vie et le père perdit même le contact du cousin, intermédiaire.

Se réveillant de sa torpeur, il se rendit compte qu'il a été l'objet d'une pure et simple escroquerie, et alla de ce fait porter plainte contre l'imposteur et son complice.

Le guérisseur persista devant le tribunal à dire qu'il avait des dons surnaturels, niant toutefois avoir été rétribué pour ce service qu'il voulait rendre gracieusement.

Quant à son complice, il déclara qu'il n'était au courant d'aucune opération de ce genre, mais qu'il procura une voiture à son cousin, à la demande de celui-ci, sans plus.

Le tribunal était toutefois convaincu de leur culpabilité étant donné les lourdes présomptions existants dans le dossier en ce qui les concerne. Il les condamna de ce fait à des peines de prison, fermes.

Moralité de l'histoire.

Derrière toute opération abracadabrantesque se cache une escroquerie grotesque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Chichi autour de la chicha   Mar 19 Juin - 19:55

SANTE
Chichi autour de la chicha !



Une campagne européenne de lutte contre le tabagisme dénonce l'explosion de la consommation de chicha. Celle-ci semblerait se banaliser, y compris chez les jeunes Français.
Une enquête conduite auprès de collégiens et lycéens parisiens montre en effet que la moitié des adolescents de 16 ans en a déjà fait l'expérience. Et un jeune de 17 ans sur trois la fume régulièrement.
Pour l' Office français de Prévention du Tabagisme (OFT), «la chicha constitue un danger très méconnu». C'est sans doute la raison pour laquelle 9 jeunes adeptes sur 10 n'envisagent pas d'arrêter. Alors qu'à l'inverse, les trois quarts des fumeurs de cigarettes le souhaitent…
Contrairement aux idées reçues, la fumée de chicha n'est pas moins dangereuse que celle de la cigarette, car «la combustion est plus douce (450°C pour la chicha contre 900°C pour la cigarette) mais moins complète». La fumée de la chicha génère donc plus de toxiques, constituant en outre une source de tabagisme passif particulièrement intense.
De la même manière et si la dépendance semble un peu moins forte qu'avec la cigarette –le tabamel ou tabac à chicha, ne contient qu'un quart de tabac et l'eau arrête une grande partie de la nicotine– les taux de nicotine chez les fumeurs de chicha correspondent à ceux des fumeurs de quelques cigarettes.
Au-delà «des dangers» qu'elle représente, «la consommation de chicha précède souvent celle de cigarettes. Elle constitue un mode d'entrée dans le tabagisme» pour les médecins.

T.H
grand merci à Tunis Hebdo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 22 Juin - 7:11


Faits divers
Tazarka : Le patron abuse de l’une de ses employées


Tunis - Le Quotidien
Il y a des adolescences tardives très dangereuses. Elles peuvent coûter cher. En témoigne le cas de ce quinquagénaire qui s’est trouvé dans le pétrin suite à une histoire d’amour.
En effet, étant le propriétaire d’un atelier de confection, ce père de deux enfants n’avait pas mesuré la gravité de la situation en tombant amoureux d’une jeune fille âgée de dix-huit ans.
L’adolescente était l’une de ces beautés qui faisaient tourner bien des têtes. C’est ainsi que son patron s’était mis à roder autour d’elle jusqu’à ce qu’il eut gain de cause. Depuis, les deux «tourtereaux» se la coulaient douce. Leurs rencontres s’étaient succédé. Au passage, le quinquagénaire avait réussi à convaincre l’adolescente à avoir des rapports intimes avec lui.
Par manque d’expérience, la jeune fille ne s’était pas rendue compte qu’elle était tombée enceinte. Mieux encore, son patron est allé jusqu’à lui louer une maison qui a servi de nid d’amour.
Finalement, l’heure de la vérité sonna. En découvrant qu’elle était enceinte, l’adolescente avait prié son amant de la faire sortir de ce pétrin en l’épousant.
A vrai dire le quinquagénaire avait un autre avis. Il avait forcé en effet sa maîtresse à avorter, usant de la violence physique. Suite à quoi, la jeune fille est allée porter plainte. L’enquête menée par les auxiliaires de la justice a conduit à l’arrestation du quinquagénaire qui devrait être présenté sous peu devant un juge d’instruction.

H.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 23 Juin - 17:50

Société samedi 23 juin 2007

[size=24]Faits divers...
La perpétuité confirmée pour le mendiant assassin
[/size
]La chambre criminelle de la cour d'appel de Tunis a eu à juger dernièrement une affaire d'homicide volontaire avec préméditation dans laquelle est impliqué un jeune mendiant.




Les faits remontent à l'année 2005, quand l'inculpé, étendu tranquillement dans son gourbi, fut surpris par un énergumène qui lui subtilisa par la force la somme de 80 dinars et lui ordonna de quitter les lieux.

Le pauvre mendiant ne put qu'obtempérer devant l'agressivité brutale de l'intrus. Toutefois il se mit à ruminer sa vengeance, et, pour ce faire, il mendia durant toute une journée, et avec l'argent récolté il alla se droguer en achetant des comprimés psychotropes pour se donner du courage, ainsi qu'un grand couteau de cuisine l'arme de sa vengeance.

La nuit tombée il se rendit à son gourbi occupé par son agresseur qu'il trouva endormi, et sans crier gare, il lui planta le couteau en plein cœur, le laissant giser dans une mare de sang. Son forfait accompli, il sortit et se mit à errer sans but précis. Sur son chemin, il rencontra un ami, auquel il relata le crime qu'il vient de commettre. Celui-ci le convainquit de se livrer à la police, et c'est ce qu'il fit.

Lors de l'interrogatoire, l'inculpé affirma qu'il était inconscient par l'effet des comprimés qu'il avait avalés, de ce fait il ne savait pas ce qu'il faisait.

Le tribunal de première instance de Tunis le condamna à la perpétuité pour homicide volontaire avec préméditation.

Interjetant appel, il comparut de nouveau devant les magistrats pour répondre de son forfait.

Il réitéra ses dires et ajouta qu'il avait été condamné à 5 ans de prison pour tentative de meurtre en 1996 et, à cause de son incarcération, il eut des problèmes avec sa famille qui l'a rejeté. Il vécut alors dans ce gourbi pendant deux ans.

Son avocate souligna que l'élément intentionnel du crime est absent et, sur cette base, elle demanda les circonstances atténuantes pour son client, qui mérite également la prise en considération de son état psychologique.

La cour, après délibérations, a confirmé la peine initiale.
Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 25 Juin - 7:24

Société dimanche 24 juin 2007 b]La peine capitale confirmée

[color:a12c=black:a12c]La victime qui rentrait tranquillement chez elle ne dépassait pas les vingt ans, quand elle fut surprise par un individu qui lui demanda purement et simplement de lui donner son téléphone portable.

Bien entendu, elle refusa cette demande incongrue, ce qui énerva son agresseur qui brandissant un couteau lui taillada la main gauche, et devant la résistance de la victime, il lui porta un violent coup de couteau au flanc droit qui s'affaissa par terre. Ensuite il lui fouilla les poches pour trouver la somme de 10 dinars qu'il emporta.

Des passants découvrit la victime gisant dans une mare de sang, sans vie. Ils alertèrent les agents de police qui se rendirent sur les lieux.

Le cadavre a été transporté à la morgue pour autopsie, et le procureur de la République ordonna d'ouvrir une enquête.

Arrêté, l'assassin qui était un étudiant originaire de Jendouba venu à Tunis pour poursuivre ses études supérieures. Mais au lieu de se concentrer sur son avenir, il préféra suivre le mauvais chemin.

Lors de l'interrogatoire, il tergiversa avant d'avouer son crime. Il a été accusé d'homicide volontaire avec préméditation suivi de vol.

Il comparut devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, et demanda pardon, affirmant qu'il n'avait pas l'intention de tuer sa victime, mais seulement de lui arracher le téléphone et le dévaliser.

Le tribunal de première instance le condamna à la peine capitale.

Il interjeta appel et comparut devant la juridiction du second degré espérant bénéficier d'un allègement de la peine infligée lors du premier jugement.

Il réitéra ses aveux, et demanda encore une fois pardon.

Son avocat souligna que son client n'avait pas l'intention de tuer la victime, voulant seulement lui faire peur, ajoutant que le meurtre fut commis suite à un geste involontaire. Il demanda les circonstances atténuantes pour son client.

Mais la cour ne l'a pas entendu de cette oreille, et a confirmé la peine capitale pour l'assassin.[/b]Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Jeu 28 Juin - 7:10

Société mercredi 27 juin 2007

Faits divers...
Elle agresse son propre père !

Le père était à cent lieues d'imaginer qu'un jour il subirait les violences de sa propre progéniture.

La jeune fille avait en effet l'habitude de rentrer tard passant des soirées bien arrosées en compagnie de ses amis. Devant un tel comportement quasi quotidien, son père ne cessait de lui faire des reproches acerbes qui ne lui plurent pas du tout.

Un jour, prise d'une crise d'hystérie, la fille indigne se mit à dévaster la maison, à casser les meubles et tout ce qu'elle trouvait sur son passage, allant même jusqu'à prendre une barre de fer pour frapper son père sur la tête lui causant une blessure grave. Et au lieu de le secourir, elle l'a laissé, dans un état piteux, giser dans son sang, avant de prendre la fuite.

Heureusement que sa mère emmena son mari, qui avait perdu connaissance, à l'hôpital pour le soigner. Là les médecins réussirent à stopper l'hémorragie dont il souffrait.

Une enquête fut ouverte, et la fille arrêtée et déférée au parquet.

Signalons qu'au lieu de suivre le bon chemin, elle invitait constamment ses amis à la maison pour passer des soirées arrosées

Ce qui n'a pas plu au père qui lui demanda de quitter la maison.

La fille dévergondée, ne tarda pas à agresser son père, le couvrant d'insultes et d'injures.

Ce dernier ne trouva d'autre solution que de porter plainte contre cette fille incontrôlable qui fut arrêtée et déférée au parquet.

Elle comparut devant la chambre correctionnelle, pour le même délit de violences graves sur la personne d'un ascendant

A l'audience, elle nia les faits et souligna qu'elle se disputait avec son père qui voulait la renvoyer de la demeure familiale.

Elle sollicita le pardon de son père et du juge.

Soulignons enfin que l'accusée avait été condamnée à 6 mois de prison pour violences graves sur la personne d'un ascendant, et venait récemment d'y sortir.

L'affaire a été mise en délibéré.


Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 30 Juin - 7:00


Société vendredi 29 juin 2007


Accident à Gafsa
La victime traînée sur 80 m périt déchiquetée

Tunis, Le Temps :

Un fâcheux incident s'était déroulé mercredi soir à Gafsa et dont la victime, un jeune homme à la fleur de l'âge, ayant à peine 21 ans, et devant passer son bac à la présente session,




périt suite à un accident, alors qu'il pédalait tranquillement sur le chemin de son domicile.

En effet, il allait à une allure tranquille et fut surprit à un moment donné par un véhicule venant du sens opposé, qui le percuta de plein fouet après un dépassement d'un autre véhicule roulant dans le même sens.

Perdant l'équilibre, la victime tomba avec sa bicyclette, mais fut traîné, par le véhicule sur une distance de 80m, au bout de laquelle son corps fut carrément déchiqueté.

Le chauffard, affolé, a éteint les feux du véhicule et prit la fuite après avoir écrasé de surcroît la victime.

Celle-ci décéda à l'arrivée à l'hôpital, où elle fut transportée d'urgence.

Les témoins qui avaient assisté à la scène, essayèrent en vain d'empêcher le chauffard de fuir, étant donné la vitesse à laquelle il roulait.

L'autopsie qui fut ordonnée par le procureur, révéla que la victime décéda suite à de multiples fractures au corps, dont les côtes, le bassin et surtout la colonne vertébrale, ainsi qu'à un traumatisme crânien et une forte hémorragie.

L'enquête se poursuit et la police s'attèle à arrêter le chauffard en fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 30 Juin - 7:03

Société vendredi 29 juin 2007


Il jette son rival par la fenêtre !
La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a examiné récemment une affaire d'homicide volontaire avec préméditation dans laquelle est impliqué un jeune homme.



Les faits remontent au jour où l'inculpé a décidé d'organiser une soirée bien arrosée chez lui. A l'occasion, il fait appel à ses deux amis intimes, pour partager avec lui le festin. Il s'est avéré que l'un des deux convives travaille à la STEG, et que le maître de céans s'est empressé de l'inviter pour lui régler des factures d'électricité impayées.

Toutefois l'agent refusa sa demande, s'interdisant d'intervenir d'une manière illégale.

De fil en aiguille, une querelle devait éclater entre eux. Ils en vinrent rapidement aux mains, avant qu'elle ne se transforme en véritable bagarre sanglante.

Le troisième invité tenta d'intervenir pour y mettre fin, mais en vain.

Humilié, le maître de céans a réagi d'une manière inattendue, en exhibant un couteau pour menacer la victime.

Apeuré, ce dernier s'est réfugié dans une chambre, mais l'accusé le poursuivit avant de le jeter par la fenêtre.

Transportée à l'hôpital, la victime succomba à ses blessures, malgré les efforts déployés par le corps médical.

Le médecin légiste devait confirmer dans son rapport que la mort fait suite à une chute sur un milieu solide qui a causé une fracture du crâne.

Une enquête a été ouverte, et l'accusé arrêté pour homicide volontaire. Lors de l'interrogatoire, il affirma qu'il avait invité la victime à une soirée particulièrement animée. Ils s'étaient ensuite disputés après avoir bu une grande quantité d'alcool qui leur a fait perdre leur lucidité. C'est alors que pour échapper à la bagarre, la victime s'était jetée par la fenêtre.

Devant le tribunal, il a reconnu qu'il n'était pas dans son état normal au moment des faits et avait agi sous l'effet de l'alcool ingurgité, ajoutant en outre qu'il avait un différend avec la victime. Il devait également insister sur le fait qu'il n'avait pas l'intention de jeter son rival par la fenêtre.

Son avocat demanda les circonstances atténuantes soulignant que la victime a sauté par la fenêtre pour échapper au courroux de son client. En conséquence, il demanda la requalification de l'infraction en homicide involontaire.

Le tribunal, après délibérations, a condamné l'accusé à 20 ans de prison ferme.


Lamia CHERIF Le temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Société samedi 30 juin 2007   Dim 1 Juil - 22:37

Société samedi 30 juin 2007


Le bijoutier complice du cambrioleur
Un inculpé a comparu devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis pour complicité dans des opérations de vol.



Les faits de cette affaire remontent au jour où les victimes se sont dirigées vers le poste de police le plus proche pour alerter les agents de vols qui ont été commis à leurs dépens.

La première personne à porter plainte a été violemment agressée avant d'être délestée de son sac à main et d'un collier en or.

Elle rentrait chez elle quand elle a été surprise par un délinquant lui barrant la route pour l'agresser et la dévaliser.

Ce n'était pas d'ailleurs la première victime puisque l'accusé qui considérait le vol comme étant une source de revenus avait commis plusieurs méfaits similaires à différents endroits. Il s'était même acoquiné avec un bijoutier auquel il vendait son butin. C'est ainsi qu'il lui remit à plusieurs reprises des bijoux volés contre de coquettes sommes d'argent.

Les agents de police multiplièrent leurs rondes et finirent par arrêter le bijoutier complice avant de le déférer devant la justice.

Lors de l'interrogatoire, il avoua les faits. Mais à l'audience, et pour échapper à la sentence, il relata une autre version, affirmant que le braqueur voulait l'impliquer dans cette affaire, parce qu'il avait noué une relation avec sa fiancée quand ce dernier purgeait à une peine de prison. C'est par vengeance, a-t-il dit, qu'il l'avait mêlé à cette affaire. Il nia également avoir acheté les bijoux volés.

Le tribunal après délibérations a condamné le bijoutier à 2 ans de prison pour complicité.



Lamia CHERIF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: La victime contaminée par le Sida après un viol collectif   Mer 4 Juil - 7:17

Société mardi 03 juillet 2007
Faits divers...
La victime contaminée par le Sida après un viol collectif


Tunis - Le Temps La victime, une jeune fille à la fleur de l'âge, rentrait tranquillement à son domicile à l'Ariana. Elle était seule mais avait l'habitude de rentrer du travail à des heures tardives.
Toutefois, le jour des faits, elles fut surprise par douze énergumènes qui après l'avoir importunée par des paroles indécentes, se ruèrent sur elle en la traînant et l'obligèrent à les suivre dans un lieu retranché afin d'abuser d'elle tour à tour sous la violence et ce malgré ses pleurs et ses supplications.
Avant de prendre la fuite, l'un d'eux, lui avait dit de la manière la plus cruelle et cynique, qu'il était atteint du Sida.
Terrassée, à bout de force et doublement choquée, la jeune fille alla porter plainte au poste de police le plus proche des lieux des faits, à l'Ariana.
Après avoir pris sa déposition, les agents de la brigade criminelle en avisèrent le procureur de la République du Tribunal de première instance à l'Ariana qui ordonna une enquête.
Quant à la victime, elle fut acheminée vers l'hôpital régional, afin d'y recevoir les soins nécessaires.
Entre-temps , quelques personnes, parmi la bande, ont été arrêtées et l'enquête se poursuit encore, en vue de procéder à l'arrestation de tous les coupables.

Journal Le temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Dim 8 Juil - 14:33

TUNIS
Des voleurs qui ont de l’audace à en revendre


L’une des chambres d’appel de la cour de Tunis vient de rendre son verdict dans deux affaires de vol qualifié suivi de menaces et de violences graves et de complicité dans ce délit, à l’encontre d’un récidiviste et d’un joaillier qui furent condamnés en première instance respectivement à huit et trois ans de prison pour chaque affaire, une peine réduite à deux ans de prison pour le second, donc à quatre ans de prison les deux affaires.
Celles-ci ont eu lieu aux environs de Tunis où deux femmes furent victimes de menaces et de violences puis délestées de leurs bijoux.
Le premier coupable, un récidiviste, opérait de la même manière en se présentant à ses victimes dans la matinée, après avoir frappé à la porte et s’être assuré qu’elles se trouvaient seules, pour leur proposer à la vente un petit livre saint et lors d’un moment d’inattention, il les poussait à l’intérieur en les menaçant avec son couteau et les violentant pour les détrousser enfin de leurs bijoux.
Par la suite, il proposait son butin à un joaillier qui ne les refusait pas, sachant malgré tout leur origine illicite.
Informés de ces graves opérations, les agents de la brigade criminelle de Tunis prirent les choses en main et arrivèrent à arrêter le coupable et son complice.
Si le premier reconnut les faits qui lui sont reprochés, le second, le joaillier dit ne pas être au courant de l’origine de ces bijoux déclarant que celui-là s’était présenté à son local accompagné d’une femme qu’il présenta en tant que sa belle sœur voulant vendre des bijoux pour rembourser des chèques, sans provisions de son mari, le frère donc du coupable.
Ce dont la cour, siégeant en appel, ne tint pas compte devant les preuves contenues dans le dossier d’enquête, confirmant la peine pour le principal accusé et la réduisant pour le second.
info de Tunis Hebdo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Le voyant et la vieille fille   Lun 9 Juil - 7:09

Société samedi 07 juillet 2007


Faits divers...

Le voyant et
Tunis le Temps - La victime dans cette affaire était désolée de voir les années passer sans que personne ne la demandât en mariage. Pourtant elle n'avait aucun défaut physique ni de tare caractérielle. Elle avait également une conduite irréprochable.
La pauvre jeune fille qui dépassa la trentaine avait fini par croire qu'elle était victime d'on ne sait quelle malédiction.Elle décida d'aller voir un voyant capable de chasser le mauvais sort qui ne cessait de la poursuivre.

C'est ainsi qu'elle fit la connaissance de quelqu'un qui lui promit de chasser l'esprit maléfique qui s'avéra lui en vouloir, tel qu'il en ressortait des calculs astrologiques de ce voyant chevronné.

Elle était toute contente de pouvoir s'en débarrasser et était prête à tout donner « Rien que 500 dinars, pour acheter quelques encens et produits magiques, sans plus, lui dit le voyant d'un air sobre. »

Mais après lui avoir donné la somme en monnaie sonnante et trébuchante, la jeune fille attendit longtemps en vain.

Rien n'a changé, sauf la disparition du voyant qui coupa tout contact avec elle.

Elle comprit qu'elle était bafouée et alla déposer plainte contre l'imposteur.

Celui-ci a pu être arrêté après quelque temps, pour déclarer qu'il avait sincèrement l'intention d'aider la jeune fille. « Les 500 dinars servaient juste à acheter de l'encens

Ce produit importé d'Asie, devient de plus en plus cher » dit-il au tribunal qui n'a pas été toutefois convaincu de sa bonne foi, et le condamna à un an d'emprisonnement pour escroquerie
la vieille fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Mer 11 Juil - 7:10

mardi 10 juillet 2007 قضايا المجتمع
بين تونس والكاف والجزائر
محاكمة أخطر عصابة تتزعّمها فتاة سرقت عشرات السيارات وهرّبتها من البلاد
انطلقت الابحاث في هذه القضية اثر شكاية تقدم بها شخص الى السلطات الامنية بحي ابن خلدون وصرح انه لما كان على متن سيارته نوع (بسات) اوقفته فتاة كانت تعرج بساقها وتتنفس بصعوبة وطلبت منه ان يتكرم عليها




ويوصلها الى منزل عائلتها بحي الانطلاقة فرق لحالها وأركبها السيارة وظلت هي تدله على الطريق الى ان وصلا الى زقاق فطلبت منه الدخول لانها لا تقوى على الحركة فلم يمانع وفي الاثناء تظاهرت هي باجراء مكالمة هاتفية مع صديقتها وبعد بضع دقائق فوجىء بشاب يفتح باب السيارة ويشهر في وجهه ساطورا فحاول الدفاع عن نفسه الا انه اصابه في جبينه فخلف له جرحا عميقا ثم دفعه خارج السيارة واخذ مكانه وقادها ومعه الفتاة الى وجهة غير معلومة.

عشرات السيارات في مهب الريح

بموجب شكاية المتضرر انطلقت الابحاث في هذه القضية وتمكن المحققون بالتنسيق مع السلطات الامنية بجهة الكاف وقلعة سنان من اماطة اللثام عن عصابة خطيرة اختصت في سرقة السيارات وتهريبها وقد تمكنوا من حجز سيارة الشاكي بالحدود التونسية الجزائرية.

وباجراء المزيد من الابحاث تمكنت فرقة مقاومة الاجرام من ايقاف الفتاة وشريكها بالعاصمة كما وقع ايقاف 4 آخرين بالكاف ومن بينهم موظف فيما تحصن شخص منضم الى العصابة بالفرار ويشتبه في انه جزائري.

وبعرض الفتاة سنها 20 سنة وشريكها على باحث البداية اعترفت منذ الوهلة الاولى انها تعرفت على المتهم الثاني وتوطدت العلاقة بينهما فعرض عليها ان تنضم الى القيام بسرقة السيارات وتهريبها فلم تمانع واخترعت بعض الحيل للايقاع باصحاب السيارات الفاخرة وهي إما مراودتهم واما التظاهر بانها عرجاء ومريضة ولا تقوى على المشي وقد نجحت في الايقاع بعشرات الضحايا وكان صديقها يتولى مهمة قيادة السيارات ثم تسليمها فيما بعد الى اشخاص آخرين بجهة الكاف ويتم بعد ذلك تهريب السيارات الى الجزائر وبيعها بسوق اهراس واماكن اخرى وللاشارة فان عملية التهريب تتم عبر المسالك الجبلية وبمساعدة موظف يعمل بالحدود التونسية الجزائرية.

وبسماع شريكها صادق على اقوالها واعترف بانه يسلم الفتاة نصيبها من المال بعد نجاح كل عملية كما اعترف بقية الاطراف المنضمين للعصابة كل بالدور الذي قام به وفي خاتمة الابحاث احيلوا صحبة ملف القضية على انظار هيئة الدائرة الجنائية الاولى بابتدائية تونس وقد وجهت لهم دائرة الاتهام تهم تكوين عصابة تهدف الى الاعتداء على الاملاك والاشخاص. وتهريب بضاعة محجرة ويضاف للمتهمة والمتهم الاولين تهم السرقة الموصوفة باستعمال العنف الشديد.

وقد مثل المتهمون امس امام انظار هيئة المحكمة فتراوحت اقوالهم بين الاعتراف والانكار ولكن تبقى الكلمة الاخيرة للمحكمة.


مفيدة القيزاني
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Jeu 12 Juil - 7:21

ercredi 11 juillet 2007 قضايا المجتمع
عصابة لسرقة الدراجات النارية في صفاقس

صفاقس المدينة الثانية في تونس وهي المدينة الثانية في العالم من حيث عدد الدراجات العادية والنارية وذلك بحكم طبيعة البنية الجغرافية لها باعتبارها مرتبطة ارتباطا عضويا بما لا يقل عن 13 ضاحية




بما يجعلها في شكل اخطبوطي وتبعا لذلك بات البعض ممن يلتجئون الى السبل غير القانونية يفكرون في الانقضاض على هذه الوسيلة نظرا لسهولة سرقتها والحصول عليها وسهولة ترويجها أيضا باثمان بخسة او في شكل قطع غيار مفككة ومن هذا المنطلق عمد سبعة اشخاص منهم من له سوابق عدلية لتكوين عصابة في ولاية من ولايات الوسط القريبة من صفاقس والتحول اليها والشروع في مهمتهم البسيطلة التي تدر عليهم الاموال الكثيرة دون المبالاة بالانعكاسات السلبية على اصحابها باعتبارهم من اصحاب الدخل المتواضع وان الدراجة هي الوسيلة الاساسية التي تضمن لهم الحصول على مورد الرزق لانهم يترددون بها على مكان عملهم بانتظام. وطبعا تسوغ هؤلاء شقة بمكان بعيد نسبيا عن المدينة للاقامة بها ولتجميع الدراجات والتخلص منها باسرع وقت ممكن دون ان يعلموا ان عيون اعوان فرقة الشرطة العدلية بصفاقس المدينة تلاحقهم حيث امكن لهم القاء القبض عليهم وهم بصدد القيام بجريمتهم ولم تتأخر جهودهم لتثمر اعترافا واضحا بما نسب اليهم من تهم والابحاث جارية لمزيد الحصول على المعلومات حول هذه العصابة وحول امكانية ارتباطها بعصابات أخرى او مع حرفاء اخرين.

حكيم


mailto:assabah@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 13 Juil - 7:12

jeudi 12 juillet 2007


La cérémonie de mariage transformée en deuil !

Tunis, Le Temps : La localité de Sejnane a été dernièrement le théâtre d'un crime atroce qui a coûté la vie à un jeune homme de 24 ans alors que sa famille célébrait dans l'allégresse le mariage d'une nièce.

Cinq coups de couteau dont un planté en plein cœur ont été suffisants pour transformer la fête en deuil. Mais ce qui demeure inexplicable c'est le geste du meurtrier, un parent lointain qui n'a apparemment aucun différend avec la victime. Que s'est-il passé au juste pour que ce père de deux enfants passe à cet acte insensé qu'il payera sûrement cher ? L'enquête le précisera.

Par ailleurs, il s'avère que l'accusé est un habitué des fêtes de mariage. Il n'en manque aucune, qu'il soit invité ou non. Tous les habitants de la région le connaissent et le craignent, car au moindre refus de leur part, il ne s'embarrasse pas de tout foutre en l'air et particulièrement pareilles cérémonies qu'il affectionne.

Reçu avec les honneurs ce convive spécial a eu droit aux victuailles et aux boissons alcoolisées dont il a certainement abusé au point de commettre ce crime gratuit.

En effet, après avoir bu le calice jusqu'à la lie et dévoré moult plats, il a longtemps dansé avant de perdre de sa superbe et sombrer dans une agressivité soudaine.

Cruel destin : c'est le cousin de la mariée qui allait en faire les frais de ce réveil brutal de l'accusé : Ce dernier, piqué par on ne sait quelle mouche, exhiba une arme blanche et s'attaqua à ce jeune qui ne tarda pas à s'effondrer dans une mare de sang, mortellement atteint.

L'assassin, pris d'épouvante, s'enfuya alors à grandes enjambées, blessant ceux qui tentaient de l'intercepter et retourna précipitamment chez lui.

C'est là que le agents de la Garde nationale sont venus le cueillir pour l'inculper d'homicide volontaire.


mailto:letemps@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Ven 13 Juil - 7:21

jeudi 12 juillet 2007 قضايا المجتمع


المطالب أحد المارّة بتسليمه ما يملك.. ولما رفض طعنه حتى الموتحكمة قضت بسجنه مدى الحياة:


احيل مؤخرا على انظار الدائرة الجنائية بمحكمة الاستئناف بتونس متهم في العقد الثالث من عمره احضر موقوفا لمقاضاته من اجل جريمة قتل جدت بجهة وادي الليل وذهب ضحيتها شاب

وتفيد صورة الحادثة ان الهالك كان يسير صحبة قريبه في حدود الساعة الحادية عشر من ليلة الواقعة وفي الاثناء سمعا صوتا يناديهما فالتفتا ليتفاجآ بشخص يتجه نحوهما ثم اشهر سكينا في وجهيهما وطالبهما بتسليمه ما لديهما فامتنعا وتصديا له فلم يستسلم وحصل تشابك بينه وبين احدهما ثم استدار هذا الاخير ليغادر المكان ولكن الجاني عجل بطعنه في ظهره فارداه قتيلا ولما شاهد قريبه ما حصل حاول الهرب لاعلام السلطات الامنية ولكن الجاني لحق به وسدد له طعنة في فخذه ولاذ بالفرار وفي الاثناء اتصل المصاب بالسلطات الامنية فحلوا بمكان الحادثة ونقلوا المتضرر الى المستشفى فيما اودع الهالك بقسم التشريح الطبي لتحديد سبب الوفاة وبانطلاق الابحاث اوقف الجاني وتبين انه من اصحاب السوابق العدلية واعترف بالافعال المنسوبة اليه.

وباحالته على المحكمة واصل اعترافه فقضت بسجنه بقية العمر في انتظار ما ستقوله محكمة الاستئناف بعدما طعن في الحكم.

مفيدة القيزاني

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Sam 14 Juil - 11:57

samedi 14 juillet 2007 قضايا المجتمع
بنـزرت
من أجل فتاة.. خرّب جسد نديمه قبل زفافه بأيام
احيل منذ عدة ايام على قاضي التحقيق بالمحكمة الابتدائية ببنزرت شاب في العقد الثالث من عمره مورط في جريمة قتل وقد باشر قاضي التحقيق اجراء تحقيقه مع المظنون فيه بعدما اعترف امام باحث البداية باطوار الجريمة

وبالعودة للوقائع فانه خلال شهر جوان الماضي عقد المظنون فيه جلسة خمرية مع المجني عليه بشقة تسوغاها معا وفي الاثناء حصل خلاف بينهما فالتقط المظنون فيه آلة حادة وانهال بها على نديمه الى ان اسلم الروح ثم قام بغسل السكين ويديه الملطختين بالدماء وغادر المكان وبعد تفكير طويل قرر ابلاغ السلطات الامنية بمدينة بنزرت بما حصل. ومن هناك انطلقت الابحاث وتحول ممثل النيابة العمومية وقاضي التحقيق والسلطات الامنية الى مسرح الجريمة ووقعت معاينة جثة الهالك. وبعد رفعها وعرضها على الطب الشرعي تبين ان المجني عليه تلقى اكثر من 15 طعنة بعضها عميقة وبعضها الاخر سطحية.

وبسماع المظنون فيه من طرف باحث البداية صرح انه عقد ليلة الحادثة جلسة خمرية مع المجني عليه داخل الشقة التي يسكن بها وفي الاثناء حصلت مشادة كلامية بينهما بعدما اعلمه الهالك انه يستعد لاقامة حفل زفافه بفتاة ذات حسب ونسب ثم عرج عن الحديث عن قريبته (الجاني) واخبره انها سيئة السلوك وقد سبق وان مارس معها الرذيلة، فلم يتحمل طعنه في شرف قريبته ولم يشعر بنفسه الا وهو ينهال عليه بالطعنات حتى مات.

وبعدما انتهى باحث البداية من اجراء تحرياته مع المظنون فيه وقعت احالته على قاضي التحقيق بابتدائية بنزرت وقد باشر التحقيق معه في جريمة القتل العمد، في انتظار احالته على الدائرة الجنائية.

مفيدة القيزاني



دار الصباح - شارع 7 نوفمبر 1987 - 1004 المنزه | الهاتف : 71.717.222 | الفاكس : 71.723.361 | البريد الالكتروني assabah@gnet.tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Kamel
Admin
avatar

Nombre de messages : 3693
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Faits divers…   Lun 16 Juil - 7:06

dimanche 15 juillet 2007 قضايا المجتمع
وّار هيشر:
محاكمة مروّعي سواق «التاكسي»

تعرض عشرة سواق تاكسي في الفترة الماضية الى «براكاجات» على مستوى طريق وادي الليل من قبل مجموعة من الشباب.

وقد روى المتضررون العشرة لاعوان فرقة الابحاث العدلية بمنوبة ان ثلاثة شبان يشيرون اليهم بالتوقف على مستوى المعهد الاعلى للرياضة

في وقت متأخر من الليل ويطلبون منهم نقلهم غالبا الى حي الشباب او حي خالد بن الوليد او دوار هيشر ثم يختارون انهجا مظلمة ويطلبون منهم دخولها وهناك يستل احدهم سكينا ويضعها على رقبة السائق ويتولى شريكاه سرقة اموال الكاسة وهاتف السائق وراديو كاسات السيارة ولئن تشابهت تفاصيل عمليات البراكاجات فان اوصاف المتهمين التي ادلى بها المتضررون كانت مختلفة.

هذه «البراكاجات» روعت سواق التاكسي ورفض اغلبهم الدخول الى احياء دوار هيشر خوفا من بطش المنحرفين وهذا ما جعل اعوان الفرقة العدلية يعكفون على حل لغز تلك العمليات فكثفوا من تحرياتهم ومراقبة جميع الاحياء التي شهدت البراكاجات وقد حصروا الشبهة في شابين من اصحاب السوابق فتم اقتياددهما لمركز الامن وتفتيش منزليهما فضبطوا بحوزتهما خمسة هواتف جوالة.

ولئن انكرا في البداية التهم الموجهة اليهما فانهما اعترفا ودلا عن بقية شركائهما الاربعة الذين اوقفوا بدورهم واعترفوا بما نسب اليهم.

وقد صرحوا في محضر باحث البداية انهم كونوا عصابة براكاجات وقسموا انفسهم الى مجموعتين وكانت كل مجموعة تقوم بدورها ثم يلتقون بعد قيامهم بالبراكاجات في مكان يتفقون عليه مسبقا ويقتسمون الغنائم..

ولئن فرطوا في بعض الهواتف الجوالة واجهزة الكاسات بالبيع وانفقوا الاموال المسروقة فقد ضبطت بحوزتهم خمسة هواتف جوالة واربعة راديو كاسات.

وباحالة المجموعة على انظار الدائرة الجناحية بالمحكمة الابتدائية بمنوبة اعترف المتهمون بما نسب اليهم.. طالبين العفو.. ورأت هيئة المحكمة تأجيل المفاوضة والتصريح بالحكم لتاريخ لاحق.

نعيمة عويشاوي
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamelsouid.easyforumpro.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faits divers…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faits divers…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faits divers belge...
» Faits divers comiques
» Aimer ce n'est pas seulement ..........PPS
» Les dangers des cracks, keygens en vidéo
» GIF faits par vous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sites à visiter-
Sauter vers: